coup de pouce de l’UE au financement des prochaines municipales

3
coup de pouce de l'UE au financement des prochaines municipales
coup de pouce de l'UE au financement des prochaines municipales

Africa-Press – CentrAfricaine. En Centrafrique, l’Union européenne s’engage à financer une partie des élections municipales d’octobre 2024. La délégation a donné sa contribution jeudi 16 mai après un dialogue de partenariat avec le gouvernement centrafricain.

Initialement prévues en juillet 2023, ces élections municipales en Centrafrique ont été repoussées en octobre 2024 à cause du référendum constitutionnel. À l’époque, le pays traversait une crise de trésorerie et les partenaires pointaient une contradiction: le gouvernement avait pu financer le référendum, mais cherchait des fonds pour les municipales.

Les discussions ont ensuite repris et l’Union européenne a octroyé jeudi une enveloppe de 2 millions d’euros, soit 1 milliard 300 millions de FCFA pour la mise à jour des fichiers électoraux. Le gouvernement de Bangui a fait part de sa satisfaction, même si pour l’organisation des scrutins municipaux, l’Autorité nationale des élections doit mobiliser au total plus de 10 milliards de FCFA.

Le défi financier reste donc vaste. L’ANE va désormais essayer de convaincre d’autres partenaires en vue de cette échéance électorale, à laquelle l’opposition centrafricaine ne souhaite pas participer. Elle exige une réforme profonde de l’ANE et l’annulation de la Constitution d’août 2023. Elle juge l’agence des élections à la solde des autorités.

La RCA n’a plus organisé d’élections municipales depuis 35 ans. Depuis, les maires du pays sont nommés par le président de la République sur proposition du ministre de l’Administration du territoire.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la CentrAfricaine, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here