le BRDC et le CRT, des organisations criminelles selon Touadera

5
le BRDC et le CRT, des organisations criminelles selon Touadera
le BRDC et le CRT, des organisations criminelles selon Touadera

Africa-Press – CentrAfricaine. Dans son message à la nation centrafricaine à l’occasion de la fête nationale du 1er décembre 2022, le président Faustin Archange Touadera, a qualifié de criminelles les organisations créés par les leaders d’opposition pour maintenir la RCA dans l’instabilité et la pauvreté.

« Depuis plusieurs mois, nous assistons à des manœuvres, actes et propos susceptibles de compromettre la sécurité publique ou à occasionner des troubles graves, à provoquer la haine du Gouvernement et à enfreindre les lois de la République. Ces propos, vous le savez, sont largement publiés par les principaux membres du Bloc Républicain pour la Défense de la Constitution (BRDC) et le Conseil de Résistance pour la Transition (CRT). Vous avez tous suivi, avec stupéfaction, les appels lancés par ces organisations criminelles à l’endroit des partenaires de notre pays leur demandant de suspendre toutes les aides destinées au peuple centrafricain», a ainsi déclaré Faustin Archange Touadera.

La commémoration du 64ème de la République centrafricaine a été une aubaine pour le président centrafricain de percer l’abcès. Il n’est pas passé par quatre chemins pour qualifier ses challenger politique de connivence avec les groupes pour saper les efforts déployés jusque-là pour le relèvement du pays.

« La seule évocation de ces associations de malfaiteurs crée la psychose dans l’opinion nationale, suscite le traumatisme, tant elle rappelle les anciennes organisations criminelles qui ont, dans un passé récent, préparé et soutenu l’avènement de la SELEKA, des Anti Balaka et plus récemment, de la Coalition des Patriotes pour le Changement, CPC. Vous avez également suivi leurs appels incessants aux organisations terroristes aux fins de mettre le pays à feu et à sang, appuyés par des déclarations et manifestations organisées à Paris, en France », a-t-il souligné.

« L’incitation à la haine et à la violence »
Dans son discours à la nation, le chef de l’Etat ne s’en est passé des messages de haine et d’incitation à la violence propagés par membres du BRDC et du CRT sur les réseaux sociaux.

« Vous avez suivi les messages vidéos sur les réseaux sociaux publiés par un groupe de mercenaires étrangers et visant à porter atteinte à la sécurité intérieure et extérieure du pays ainsi qu’à l’intégrité physique des responsables des institutions de la République. Je n’évoquerai pas les autres messages de haine et de violence diffusés tous les jours par certains individus payés par les ennemis de la République, facilement identifiables, pour délégitimer les dirigeants du pays et préparer l’opinion à des manœuvres de déstabilisation », a renchérit le chef de l’Etat centrafricain.

En dénonçant la politique de l’opposition qui s’inscrit dans une posture de déstabilisation du pays, Faustin Archange Touadera a appelé le peuple centrafricain à garder le calme, à doubler de vigilance, et surtout à continuer à dénoncer aux forces de défense et de sécurité tous les plans des ennemis de la République.

« Nous devons protéger la République, c’est la priorité des priorités. Cette protection incombe à chaque fille et fils du pays », a-t-il martelé.

Ndjoni Sango

Pour plus d’informations et d’analyses sur la CentrAfricaine, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here