désormais à Bria, les mercenaires de Wagner sont devenus des gendarmes et policiers

0
RCA : désormais à Bria, les mercenaires de Wagner sont devenus des gendarmes et policiers
RCA : désormais à Bria, les mercenaires de Wagner sont devenus des gendarmes et policiers

Africa-PressCentrAfricaineÀ Bria comme dans d’autres villes de province, les mercenaires russes et syriens de Wagner sont devenus des gendarmes, des policiers. Ils sont chargés, en tout cas personnellement, de maintenir l’ordre, d’assurer la sécurité publique, pour ne pas dire de faire le travail des gardiens de la paix, des gendarmes et officiers de police judiciaire à leur place. Ce dimanche 6 juin, une affaire familiale au domicile d’un ex-chef du FPRC, l’autoproclamé général Aladji Daoud fait intervenir les mercenaires de Wagner. Mais la suite est catastrophique.

D’après les membres de la famille de monsieur Aladji Daoud interrogés par la rédaction du CNC, une des filles de ce dernier, âgée d’une vingtaine d’années, aurait eu des altercations avec sa belle-mère et les autres membres de la famille. Vu le comportement invivable de la fille, son oncle paternel l’aurait frappé pour soi-disant l’éduquer. Mais la fille n’entend pas rester là. Elle appelle sa mère biologique qui s’est déjà séparée avec monsieur Aladji Daoud pour lui tout raconter. La mère, à son tour, conseille à sa fille d’aller voir les gendarmes. Mais ces derniers lui disaient d’aller régler ce problème en famille, car c’est une petite affaire familiale.

Cependant, la fille recontacte sa mère biologique pour lui faire part de la réponse des gendarmes. Elle disait à nouveau à sa fille d’aller voir les Russes. C’est ainsi que la fille est partie voir les mercenaires de Wagner pour leur expliquer l’affaire. Comme c’est une jeune fille d’une vingtaine, les mercenaires tombent sous son charme et accèdent immédiatement à sa demande. La fille devant, les mercenaires dernières, ils se sont dirigés sur le lieu du commerce de son oncle pour l’attraper. Les Russes l’ont grièvement torturé et lui casser complètement les jambes et les mains.

Et ce n’est pas fini pour autant ! Les Russes se dirigent vers le domicile de monsieur Aladji Daoud pour attraper et torturer la belle-mère, les enfants et tous les autres membres de la famille. On compte sur place six blessés graves qui ont été transférés à l’hôpital.

Mais pour créer encore plus de la zizanie dans sa famille, la fille déclare aux mercenaires que son père à une arme qu’il a caché. Mais comme le père est à Bangui, les mercenaires ont mis en vain la pression sur sa femme pour leur sortir l’arme en question.

Les Russes ne s’arrêtent pas là ! Ils sont allés chez un ex-officier du FPRC, monsieur Ataïr pour arrêter sa femme et ses enfants et les ramener dans leur base.

Pour l’heure, la femme est toujours dans leur base à Bria.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here