le Directeur de publications du quotidien de Bangui, Monsieur Landry Ulrich Nguema- Ngokpele  a été arrêté et transféré à Ngaragba

1
RCA : le Directeur de publications du quotidien de Bangui, Monsieur Landry Ulrich Nguema- Ngokpele  a été arrêté et transféré à Ngaragba
RCA : le Directeur de publications du quotidien de Bangui, Monsieur Landry Ulrich Nguema- Ngokpele  a été arrêté et transféré à Ngaragba

Africa-PressCentrAfricaine.  Landry Ulrich Nguema- Ngokpele vient d’être transféré à la prison de Ngaragba, dans le septième arrondissement de Bangui. Arrêté hier jeudi 3 juin , ce Directeur de publications serait accusé de diffamation pour avoir évoqué dans son journal une affaire selon laquelle le brouteur burkinabé Harouna Douamba, proche du pouvoir centrafricain, serait impliqué.

Selon Alain Nzilo, Directeur de publication du journal en ligne Corbeaunews-Centrafrique, ce journaliste poursuivi pour de simples faits présumés de diffamation n’a absolument rien à faire en prison. Il demande aux autorités judiciaires sa libération immédiate et sans condition.

D’après les propos du journaliste relayé sur les réseaux sociaux depuis hier, le parquet du tribunal de Bangui l’avait convoqué en urgence pour une affaire le concernant. À son arrivée au tribunal, on l’a interrogé sur l’affaire Harouna Douamba.

« « Ils viennent de m’auditionner dans l’affaire Douamba. Ils veulent me déférer actuellement à Ngaragba. Informe ma femme s’il vous plaît »

, avait signalé monsieur Landry Ulrich Ngokpele.

Depuis quelques jours, le journal « le quotidien de Bangui » avait publié dans ses colonnes l’affaire opposant la société Laico à l’association « Aimant notre Afrique » dirigée par le sulfureux Harouna Douamba. Selon le journal le quotidien de Bangui, l’association aimant notre Afrique n’a pas payé ses loyers depuis plusieurs mois à la société Laico. Le montant s’élevait à environ 17 millions de francs CFA.

Cette affaire, soulevée par le quotidien de Bangui, avait suscité la colère du burkinabé Harouna Douamba qui a publié un audio d’une vingtaine des minutes sur les réseaux sociaux accusant monsieur Landry Ulrich Nguema- Ngokpele , Directeur de publication du journal le quotidien de Bangui d’avoir délibérément joué le jeu de ceux qui veulent la chute du Président Faustin Archange Touadera.

Mais à la surprise de tout le monde, le Directeur de publications du quotidien de Bangui, monsieur Landry Ulrich Nguema- Ngokpele a été interpellé brusquement dans cette affaire et transféré à la maison d’arrêt de Ngaragba.

Et ce n’est pas tout ! Dans cette affaire, le Directeur du journal en ligne « Kangbi Ndara » a lui aussi été visé. D’après lui, son appartement privé a été perquisitionné dans la journée du jeudi 3 juin après l’arrestation de monsieur Landry Ulrich Nguema- Ngokpele.

« Perquisition faite à mon absence dans mes appartements privés temporaires par des hommes en tenue qui ont présenté un mandat au nom de Landry Ulrich Nguema- Ngokpele, DP du journal le quotidien de Bangui, au profit du truand Burkinabé Harouna Douamba. Mes deux ordinateurs et mon sac à dos contenant mes effets personnels emporté »

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here