premier meeting de l’ancien Président François Bozizé à Bossangoa après l’invalidation de sa candidature à la présidentielle

17
RCA : premier meeting de l’ancien Président François Bozizé à Bossangoa après l’invalidation de sa candidature à la présidentielle
RCA : premier meeting de l’ancien Président François Bozizé à Bossangoa après l’invalidation de sa candidature à la présidentielle

Africa-PressCentrAfricaine. Trois jours après l’invalidation de son dossier de candidature à la présidentielle du 27 décembre 2020 par la Cour constitutionnelle, l’ancien Président de la République, le général François Bozizé a tenu son premier meeting à Bossangoa, dans la préfecture de l’Ouham.

Après son premier meeting en 10 ans à Kaga-Bandoro la semaine dernière, puis l’invalidation de son dossier de candidature par la Cour constitutionnelle le 3 décembre dernier, l’ancien Président de la République poursuit sa tournée préélectorale dans les villes de province, notamment dans la préfecture de l’Ouham.

De Batangafo  à Sido en passant par Kabo, le général François Bozizé est arrivé à Bossangoa samedi dernier avant d’organiser un meeting sur le terrain municipal ce dimanche 6 décembre 2020.

Même si son parti, le KNK, avait appelé ses militants au calme après l’invalidation de son dossier de candidature à la présidentielle par la Cour constitutionnelle, l’intéressé, monsieur François Bozizé n’a pas du tout apprécié cette décision des juges constitutionnels. Il a appelé ses partisans à poursuivre la lutte pour le retour effectif de la démocratie dans son pays.

Pour l’heure, on ignore si monsieur François Bozizé va rentrer à Bangui après son meeting de Bossangoa.

Il y’a lieu de rappeler que 24 heures après l’invalidation de sa candidature le 3 décembre dernier par les juges constitutionnels, la milice armée du pouvoir, habillé en tenue militaire sous le commandement du sixième bataillon de l’armée nationale, avec l’appui de la garde présidentielle, ont perquisitionné et pillé la résidence de son fils, le colonel Francis Bozizé au quartier Sassara, à la sortie nord de Bangui. Même la résidence de sa mère, située derrière le lycée de Gobongo, a également été perquisitionnée par les mêmes éléments.

On ignore présentement les raisons de cette visite militaire au domicile de la famille Bozizé dans la capitale, mais tout porte à croire que cela  est dû aux tensions politiques entre les deux hommes depuis près d’un an.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here