vaste opération de pillage au marché de Bimbo, un groupe électrogène emporté, Sani Yalo à la manœuvre

5
vaste opération de pillage au marché de Bimbo, un groupe électrogène emporté, Sani Yalo à la manœuvre
vaste opération de pillage au marché de Bimbo, un groupe électrogène emporté, Sani Yalo à la manœuvre

Africa-Press – CentrAfricaine. Souvenez-vous, en juillet 2020, nous avons publié un article sur le pillage organisé à l’ambassade de la Libye à Bangui. C’était Sani Yalo et le chargé d’affaire d’alors, monsieur Hissen Badèr qui était à l’origine de l’opération.

En effet, en juillet 2020, Monsieur Sani Yalo, en complicité avec le chargé d’affaires de l’ambassade de la Libye d’alors, monsieur Hissen Badèr, avait organisé, avec l’appui d’un sujet camerounais, une opération visant à casser trois coffres-forts encastrés dans le mur du bâtiment de l’ambassade, dont le diplomate libyen n’avait pas la clé, faut de non passation de service lors de sa prise de fonction. C’est ce qui a été fait, mais Sani Yalo et son complice n’ont trouvé que des armes et des munitions du service de sécurité de l’Ambassade caché dans l’un des trois coffres-forts. Comme un bon mafieux, Sani Yalo confisque ces armes et munitions, prétextant qu’il va les remettre au chef de l’État Faustin Archange TOUADERA.

Et ce n’est pas tout. Les deux complices, qui croyaient qu’ils allaient trouver de l’argent dans les trois coffres-forts, décident maintenant de vider l’ambassade de ses équipements. Ainsi s’organise une vaste opération de pillage. Durant un mois, on avait assisté aux navettes des camions remplis des équipements qui avaient été entreposés à l’intérieur de l’ambassade dans 2 conteneurs et 4 entrepôts.

Profitant de l’occasion, le sulfureux Sani Yalo avait récupéré le groupe électrogène de l’ambassade en prétextant que c’est le chef de l’État Faustin Archange TOUADERA qui l’aurait demandé pour alimenter sa villa de Damara.

Près de deux ans plus tard, l’affaire refait surface. Elle est révélée par Harouna Douamba. Selon ce monsieur, un proche du présidentTouaderaaujourd’hui en disgrâce,, Sani Yalo avait organisé quelques mois plus tard une opération du même genre au marché de Bimbo. Plusieurs équipements avaient été emportés, y compris les frigos et le groupe électrogène remis gracieusement par l’Union européenne pour l’électrification dudit marché.

Mais ce qui est étonnant, la justice centrafricaine n’a même pas ouvert une enquête sur ces vols, braquages et surtout sur les agissements de monsieur Sani Yalo. Comme si tout le monde est envoûté. Mais toute chose à son temps.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la CentrAfricaine, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here