les en dessous de l’affaire Regis Lionel Dounda, l’ancien ministre de la jeunesse et des sports, toujours maintenu à la gendarmerie

4
RCA : les en dessous de l’affaire Regis Lionel Dounda, l’ancien ministre de la jeunesse et des sports, toujours maintenu à la gendarmerie
RCA : les en dessous de l’affaire Regis Lionel Dounda, l’ancien ministre de la jeunesse et des sports, toujours maintenu à la gendarmerie

Africa-PressCentrAfricaine Détenu depuis mi-avril à la section des recherches et d’investigation de la gendarmerie dans le cadre d’une enquête sur une affaire présumée de malversation financière au ministère de la Jeunesse et des Sports, l’ancien ministre du Département, monsieur Régis Lionel Dounda est toujours maintenu en garde à vue hors de la durée légale prescrite par la loi. Désormais, il lui est interdit ainsi qu’à ses avocats l’utilisation de téléphone mobile. Mais quels sont les en dessous de l’affaire ?

Épinglé dans un rapport confidentiel de l’inspection générale d’État, l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports Regis Lionel Dounda est désormais considéré comme une victime de bras de fer politique entre le pouvoir et l’opposition, dont fait partie le Président de son parti le MLPC Martin Ziguélé.

Selon nos informations, le ministre Regis Lionel Dounda est formellement interdit par les autorités de lire, encore moins d’être en possession du rapport de l’inspection générale d’État qui l’a pourtant épinglé d’une malversation financière. Or, d’après les indiscrétions, l’inspecteur général d’État aurait menti gravement au nom du ministre le faisant passé pour un faux, sachant qu’il sait très bien que ce dernier n’a produit aucun faux document. Ensuite, l’inspecteur aurait dit dans son rapport que CNC a pu consulter que le ministre aurait avoué le détournement des 51 000 000 de francs CFA. Or, le ministre a déclaré qu’il n’a pas avoué à quelqu’un avoir détourné cette somme d’argent, encore moins à un inspecteur d’État.

Pourtant, selon nos sources, le ministre avait été reçu par l’inspecteur général d’État sur sa demande pour l’informer du décaissement qu’il à autorisé pour le paiement des arriérés des salaires personnel de l’ONASPORT et les dépenses courantes de son cabinet.

Selon les mêmes sources proches du chef de l’État, le ministre dit avoir fait ces déclarations en présence de l’inspecteur d’État Moussa Labé, et que le ministre avait même tenu une réunion avec le personnel de l’ONASPORT pour les informer de la réception des fonds, et que leurs arriérés de salaire vont être programmés.

Comment peut-on parler de détournement d’argent impliquant le ministre Régis Leonel Privat Dounda

?

Sur cette accusation, le ministre à demandé aux enquêteurs pour que l’Inspecteur général d’État lui dit le jour de ses aveux, la personne à qui il lui a fait ses aveux, l’heure et le lieu. Malheureusement, tout le monde semble prendre la poudre d’escampette.

Des sources dignes de foi rapportent que le rapport de l’IGE est rempli de fausse et grave accusation infondée au nom du jeune ministre dans l’intérêt de pousser le chef de l’état à le virer du gouvernement. C’est ce qui a d’ailleurs été fait au début du mois.

En outre, le même rapport de l’IGE accuse le ministre Régis Lionel Priva Dounda d’avoir vendu le terrain de tempête MOCAF aux Libanais. De même que le rapport l’accuse aussi d’avoir vendu un terrain à Armand touaboy, etc., mais toutes les missions de contrôle se sont révélées négatives.

Comment des inspecteurs d’État peuvent-ils se permettre de tromper le président de la République jusqu’à ce niveau ?

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here