Bitcoin : de 73 % à 81 % des acheteurs ont perdu de l’argent

2
Bitcoin : de 73 % à 81 % des acheteurs ont perdu de l’argent
Bitcoin : de 73 % à 81 % des acheteurs ont perdu de l’argent

Africa-Press – CentrAfricaine. Une étude détaillée de la Banque des règlements internationaux (BRI) indique que de 73 % à 81 % des acheteurs de Bitcoin ont perdu de l’argent sur leurs investissements en cryptomonnaie. Cette institution, considérée comme la banque centrale des banques centrales, tente dans cette étude publiée le 14 novembre de comprendre les profils de ces acheteurs, à partir de données de 95 pays sur la période 2015-2022, afin d’analyser les implications des cryptomonnaies dans le système financier.

Il s’agit aussi de déterminer comment mettre en place des règles de protection des consommateurs alors que les « trois quarts » des acheteurs ont perdu de l’argent sur leurs investissements en bitcoin, selon leurs calculs.

L’étude, qui s’appuie sur des données concernant, notamment, les téléchargements d’applications d’achats de bitcoin ou sur la fréquence journalière des transactions, met en évidence que près de 40 % des utilisateurs sont des hommes de moins de 35 ans, plus prompts à prendre des risques, contre 25 % d’hommes de 35 ans à 54 ans et 35 % de femmes, la majorité d’entre elles ayant moins de 35 ans.

Sur la période étudiée, le cours du bitcoin est passé de 250 dollars en août 2015 à 69 000 dollars à son pic en novembre 2021. Le nombre moyen d’utilisateurs quotidiens d’applications est alors passé d’environ 119 000 à plus de 32,5 millions, bondissant en particulier entre fin 2017 et début 2021, quantifie l’étude qui met en évidence une corrélation entre la hausse des prix du bitcoin et l’arrivée de nouveaux utilisateurs.

Selon une équation mise au point par les économistes de la BRI, une hausse de 1 point de pourcentage du bitcoin se traduit par une augmentation de 1,1 % dans la moyenne mensuelle du nombre d’utilisateurs journaliers. Or quelque 73 % des utilisateurs ont téléchargé une application lorsque le cours du bitcoin se situait au-dessus de 20 000 dollars, soit davantage que son prix en octobre 2020, ce qui signifie qu’ils ont perdu de l’argent, soulignent-ils. Si un utilisateur a d’abord investi 100 dollars le premier mois, puis la même somme les mois suivants, environ 81 % des acheteurs ont perdu de l’argent, selon leurs calculs.

L’analyse de la taille des portefeuilles investis met néanmoins en évidence que les petits acheteurs de bitcoin, avec un portefeuille allant de 1 à 1 000 bitcoins, ont eu tendance à acheter dans les phases de hausse alors que les gros investisseurs, appelés les baleines, avec des portefeuilles de plus de 100 000 bitcoins, ont eu tendance à vendre. Ils ont ainsi réalisé des bénéfices « aux dépens des plus petits utilisateurs », selon cette étude. L’idée selon laquelle les cryptomonnaies vont « démocratiser le système financier » mérite donc d’être analysée plus en détail, selon ses auteurs.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la CentrAfricaine, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here