Données personnelles : L’indemnité de plusieurs millions de dollars que doit verser Google

7
Données personnelles : L’indemnité de plusieurs millions de dollars que doit verser Google
Données personnelles : L’indemnité de plusieurs millions de dollars que doit verser Google

Africa-Press – CentrAfricaine. Les utilisateurs avaient désactivé la fonction de géolocalisation sur leurs appareils parce qu’ils ne voulaient pas être suivis, mais Google connaissait toujours leur position.

Aujourd’hui, la société américaine a conclu un accord avec les autorités de dizaines d’États américains en vue de payer 391,5 millions de dollars américains pour mettre fin à une controverse sur la manière dont elle collecte les données de ses utilisateurs.

Il s’agit du plus important accord conclu avec plusieurs États sur des questions de confidentialité dans l’histoire des États-Unis.

Le géant de la technologie a été visé par les procureurs généraux de 40 États du pays, qui l’ont accusé de continuer à suivre les utilisateurs qui avaient désactivé les services de géolocalisation sur leurs appareils.

Un responsable de Google a déclaré que l’enquête était fondée sur des “politiques de produit obsolètes” qui ont été modifiées il y a plusieurs années et a indiqué que l’accord conclu pour la clore était “cohérent” avec les améliorations apportées par l’entreprise ces dernières années.

Le mois dernier, Google a accepté de payer 85 millions de dollars à l’Arizona pour des problèmes similaires liés à la manière dont il collecte les données de localisation des utilisateurs.

Elle a maintenant une affaire en cours sur cette question devant les tribunaux américains, après que le Texas, l’Indiana, Washington et le district de Columbia aient intenté une action en justice contre la société en janvier.

“Tromper les consommateurs”

Le fait de connaître la localisation d’un utilisateur permet aux annonceurs de cibler les campagnes de promotion de leurs produits.

Et les services de localisation aident Google à générer 200 milliards de dollars de recettes publicitaires annuelles.

La procureure générale de l’Oregon, Ellen Rosenblum, qui a mené l’affaire avec le procureur général du Nebraska, Doug Peterson, a déclaré : “Pendant des années, Google a privilégié les profits au détriment de la vie privée de ses utilisateurs. Il a été rusé et trompeur.”

“Les consommateurs pensaient avoir désactivé les fonctions de géolocalisation sur Google, mais la société a continué à enregistrer secrètement leurs déplacements et à utiliser ces informations pour les annonceurs”, a-t-il ajouté.

Les procureurs généraux ont déclaré que Google avait induit les consommateurs en erreur depuis au moins 2014, violant ainsi les lois étatiques sur la protection des consommateurs.

Ils ont également demandé à l’entreprise d’améliorer considérablement les contrôles des utilisateurs et la manière dont elle divulgue le suivi de la localisation à partir de 2023.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la CentrAfricaine, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here