les Nations Unies appellent la communauté internationale à faire plus pour aider le pays

1
les Nations Unies appellent la communauté internationale à faire plus pour aider le pays
les Nations Unies appellent la communauté internationale à faire plus pour aider le pays

Africa-PressCentrAfricaine Comme chaque semaine, le bureau de la coordination des affaires humanitaires, OCHA, a publié son rapport de situation sur la République Centrafricaine. Ce dernier rapport souligne que plus d’un mois après que des pluies torrentielles se soient déversées sur le pays – détruisant des pylônes électriques et plongeant la capitale dans le noir – la situation n’est pas du tout revenue à la normale, loin de là… La situation reste en effet particulièrement compliquée, parfois même dramatique, notamment pour les hôpitaux de la capitale. En effet, sans l’appui des humanitaires qui, d’après les Nations Unies, aident « les hôpitaux à faire face à la pénurie d’électricité et d’eau potable », il est à craindre que la population continue de payer les conséquences des pluies dévastatrices.

Malheureusement la pénurie d’électricité n’est pas la seule difficulté à laquelle est confronté le pays. Il doit affronter depuis deux mois la deuxième vague du COVID 19. Celle-ci vient heurter le pays au pire moment, alors même que le système de santé doit jongler avec ces problèmes d’accès à l’eau et l’électricité. Certes le pays ne déclare aujourd’hui officiellement que 97 morts, mais ce chiffre est sans doute sous-estimé. Par ailleurs, la vaccination, qui a commencé il y a une semaine, avance à un rythme trop lent : d’après l’Organisation Mondiale de la Santé, à peine 667 doses ont été injectées au 24 mai 2021, alors que le pays a reçu 60 000 doses du vaccin Astra Zeneca. Doses qui doivent être injectées avant la fin juin. Au-delà de cette date, celles-ci seront périmées, et donc détruites. Il est donc primordial de mettre en place un plan ambitieux de vaccination.

Dans ce contexte, les Nations Unies appellent la communauté internationale à financer un plan de soutien humanitaire d’urgence de près de 450 millions de dollars. Malheureusement, à ce stade seulement un petit tiers, 135 millions, ont été promis. Sans surprise, ce sont toujours les mêmes nations qui apportent leur appui : en premier lieu les Etats-Unis, le Canada et les nations de l’Union Européenne.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here