Consommation Une pénurie, malgré 100 conteneurs de riz dépotés à Ndzouani

1
Consommation Une pénurie, malgré 100 conteneurs de riz dépotés à Ndzouani
Consommation Une pénurie, malgré 100 conteneurs de riz dépotés à Ndzouani

Africa-Press – Comores. Les cadres de l’Office national d’importation et de commercialisation du riz (ONICOR) étaient conviés au bureau du premier magistrat de l’ile pour des éclaircissements au sujet de la pénurie de riz à Ndzouani. Ce mercredi 12 juin, à Mutsamudu, dans plusieurs endroits, on voit se former des files d’attente interminables, de citoyens qui cherchent désespérément du riz ordinaire, alors qu’on « parle de plus de 100 conteneurs dépotés » par l’ONICOR.

« On nous accuse, alors que le vrai calvaire vient des commerçants peu soucieux de la population. On n’a aucun intérêt à garder une quantité du riz jusqu’à pourrir. On a besoin de payer des factures, l’inverse des accusations non fondées, on vend à la vitesse de la lumière pour renflouer nos caisses et permettre à la population de subvenir à leurs besoins quotidiens », tente de s’expliquer Saiffidine Said Ali du service logistique de l’ONICOR. En effet, le Gouverneur Dr Zaidou Youssouf, attend des réponses claires concernant la gestion du riz du dépotage à la consommation. Très préoccupé, le chef de l’exécutif de Ndzouani pointe de doigt l’emmagasinage et parle d’une cachette du produit (riz) dans des endroits humides. La référence des dernières intempéries suffira pour « expliquer la détérioration de l’or blanc, qui serait dissimulé pour enfin sanctionner la population ». Dans tout ça, l’ONICOR est appelé à jouer au gendarme pour « une sécurité alimentaire acceptable, en quantité et en quantité ».

Lors de cette rencontre, le Gouverneur Zaidou a exprimé sa préoccupation quant à l’accès des citoyens à un produit de première nécessité en particulier « le riz ordinaire ». Il a souligné l’importance de garantir sa disponibilité dans toutes les localités de l’île afin d’assurer le bien-être de la population. Cette réunion a donc permis de mettre en lumière les difficultés rencontrées par la population en matière d’approvisionnement en riz et les obstacles liés à la spéculation pratiquée par certains commerçants.

Des pénuries artificielles

La direction régionale de l’ONICOR a affirmé une fois de plus son « engagement à répondre aux besoins de la population en dépit des défis auxquels elle fait face ». Elle a souligné que plusieurs conteneurs de riz ont été livrés aux clients, mais que des cas de pénurie peuvent être observés en raison de la vente illégale de ce produit sur le marché noir. Cette situation compromet l’accès des citoyens à des denrées alimentaires essentielles et le Gouverneur Dr Zaidou s’est engagé à soutenir la société dans ses efforts pour répondre à la demande croissante de riz.

Le Gouverneur a ainsi exprimé sa volonté d’accompagner l’ONICOR pour assurer une distribution équitable de riz ordinaire sur l’île. Il a souligné l’importance de lutter contre la spéculation et de garantir l’accessibilité de ce produit à l’ensemble de la population. Cette rencontre a donc été l’occasion pour les responsables politiques et les représentants de la société civile de travailler ensemble pour trouver des solutions durables aux problèmes d’approvisionnement en riz et de renforcer la sécurité alimentaire des habitants de l’île, selon la communication du gouverneur Zaidou. Pour rappel, cette réunion entre la direction régionale de l’ONICOR et le Gouverneur de l’île a permis de mettre en lumière les enjeux liés à la disponibilité et à la distribution du riz ordinaire.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Comores, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here