Tension entre Tana et Moroni : H.Msaidie : « Nous n’avons pas envisagé de rompre les liens avec Madagascar »

5
Tension entre Tana et Moroni : H.Msaidie : « Nous n’avons pas envisagé de rompre les liens avec Madagascar »
Tension entre Tana et Moroni : H.Msaidie : « Nous n’avons pas envisagé de rompre les liens avec Madagascar »

Africa-Press – Comores. Moroni n’a pas envisagé une rupture des liens diplomatiques avec Antananarivo dans un contexte marqué par des tensions entre les deux pays, à cause de la non restitution des 50 kilogrammes de lingots d’or saisis sur deux Malgaches en décembre dernier aux Comores.

La question devait être posée : quand est-ce que Moroni va durcir le ton face à son voisin, Madagascar, avec qui les relations ne sont pas au beau fixe ? Lors du compte-rendu du conseil des ministres hebdomadaires, hier, le porte-parole du gouvernement, Houmed Msaidie, a répondu aux questions des journalistes sur la tension qui règne entre Madagascar et les Comores sur fond de suspensions des vols d’Air Madagascar au départ et à destination des Comores une semaine après leur reprise.

Face à des actes de nature à déconsidérer les Comores, le ministre se veut conciliant. « Ils ont suspendu les vols de leur compagnie entre les deux pays, mais le transport maritime n’est quant à lui pas concerné.

Certes ils ont fermé leur consulat, mais c’est leur problème. Nous, nous n’avons pas besoin d’être en bisbille avec nos voisins, avec qui nous avons vécu beaucoup de choses ensemble.

Si la situation arrive à un stade où il faudra rompre les liens, nous le ferons. Mais pour l’instant, nous n’avons pas envisagé cette option. Nous n’allons pas rompre nos liens à cause d’une infraction ou d’une amende non payée ».

Dans un courrier du 20 janvier dernier, le ministre malgache de la justice a reconnu auprès de son homologue comorien que les deux Malgaches Azaly Failaza et Pierre Stenny, appréhendés avec les 50 kilogrammes de lingots d’or à l’aéroport de Moroni avec un Comorien, étaient « passibles de payer à l’Administration des douanes comoriennes une amende de 7.500.000.000 kmf, soit 15.243.902 euros ».

A la grande surprise de tous, les deux prévenus sont libérés aussitôt arrivés à Antananarivo où ils étaient extradés à la demande du gouvernement malgache, lequel avait dépêché une forte délégation à Moroni à cet effet.

Preuve que des autorités de la Grande île sont impliquées dans ce trafic ? « C’est un problème interne », esquive M. Msaidie, qui se targue par ailleurs que du côté de Moroni, « nous avons fait notre job ».

« Si l’exportation des lingots d’or avait suivi la procédure normale, ils auraient passé par nos frontières. Mais ils les ont dissimulés et cela n’est pas un délit mais une infraction », devait-il préciser.

Le métal jaune n’a, en effet, jamais fait l’objet d’une déclaration auprès des autorités compétentes de Moroni. Pour rappel, le 28 décembre dernier la gendarmerie a procédé à l’arrestation de deux Malgaches et un Comorien en possession de 50 kilos de lingots d’or à l’aéroport de Hahaya.

Ils étaient sur le point de s’envoler pour Dubaï à bord d’un jet privé arrivé du même pays depuis la veille. Deux jours plus tard, l’enquête a permis l’arrestation d’autres suspects, dont le directeur des aéroports des Comores Yasser Ali Assoumani, démis de ses fonctions un peu plus tard.

Fardi Abodo, fils d’un influent juriste, fait partie des cerveaux de ce dossier. Les deux sont en détention provisoire depuis le mois de janvier, avec d’autres suspects. Dans les coulisses, les autorités comoriennes admettent que la suspension des vols d’Air Madagascar est due à la non restitution desdits lingots.

Mais officiellement, Moroni soutient qu’Antanarivo n’a jamais formulé une demande dans ce sens et dément la version de son ministre des transports qui affirme que « les Comores font partie de la ligne rouge », c’est-à-dire qu’elles représenteraient un risque élevé en matière de trafic.

Andjouza Abouheir

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Comores, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here