Naribakishe yi Komor contre l’inflation

1
Naribakishe yi Komor contre l’inflation
Naribakishe yi Komor contre l’inflation

Africa-Press – Comores. Face à un choc exogène causé par la conjoncture économique, le parti Naribakishe yi Komor est revenu sur la cherté de la vie. Selon lui, le gouvernement doit se remettre en cause et tirer les leçons de cette crise pour remonter la pente et rendre ce choc supportable.

Devant la presse, hier mardi 02 août, le parti Naribakishe Yi Komor est revenu sur la cherté de la vie. La conjoncture économique ne laisse pas indifférent ce parti politique. Entre augmentation des prix des produits pétroliers qui impacte la vie des comoriens et la période des festivités des mariages qui engendrent des pénuries et une revue à la hausse des prix des denrées alimentaires. Vent debout, Me Moudjahid Aboulbastoi, un des membres du parti a expliqué que la situation est de plus en plus compliquée et malheureusement la vie du citoyen reste inchangée avec des salaires misérables qui ne répondent pas au pouvoir d’achat des comoriens.

Les conférenciers appellent le pouvoir à se remettre en cause et tirer les leçons pour non seulement remonter la pente, mais aussi rendre ce choc plus supportable et penser à l’avenir. « Nous, notre solution a toujours été dès le départ de valoriser le travail du citoyen pour que ce dernier se sente en sécurité et vive dans conditions décentes. Ces dernières années, nous avons observé le gouvernement, qui s’est permis d’augmenter leur train de vie tandis que le fonctionnaire lui est resté au même point de départ. Et pour espérer un changement, des efforts doivent être faits. Par exemple faire une étude pour des subventions en faveur des agriculteurs et des pécheurs, avec un accompagnement digne de ce nom. Nous devons paramétrer l’économie comorienne. Revoir la gouvernance de certaines entreprises publiques comme la Sonelec, l’Onicor, voire même anticiper les risques », dit-il.

De son côté, le secrétaire général du parti Salim Idjabou Youssouf recadre le gouvernement actuel. La responsabilité exige le bon sens, un préparatif et un bon management. « Le pays doit toujours être préparé face à des situations pareilles. Et cette guerre en Ukraine doit être une leçon à tirer pour avoir un plan stratégique et structurel contre toute crise, d’autant plus que nous sommes un pays insulaire », dit-il, avant de déplorer « qu’après 47 ans d’indépendance, nous ne sommes toujours pas préparés. Nous devons prendre l’exemple de nos voisins à l’instar de Madagascar. Et pour cela ils doivent réduire leur train de vie budgétivore pour qu’on supporte le coup de cette conjoncture ». Rappelons que la Fédération des consommateurs avait aussi exigé du gouvernement des mesures d’accompagnement pour juguler cette crise, malheureusement leurs doléances sont restées sans réponses concrètes.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Comores, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here