Davos : Tshisekedi déplore le bloquage du dossier Grand Inga

5
Davos : Tshisekedi déplore le bloquage du dossier Grand Inga
Davos : Tshisekedi déplore le bloquage du dossier Grand Inga

Africa-Press – Congo Kinshasa. Le projet Grand Inga demeure dans l’impasse malgré la signature d’un protocole d’accord en septembre 2020 avec Fortescue Metals Group Ltd. pour développer ce qui pourrait être le plus grand projet hydroélectrique du monde.

En effet, le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, a déploré ce bloquage dans une interview accordée à Bloomberg, le 19 janvier 2023, lors de son séjour à Davos où il a pris part au Forum économique mondial.

Pour le Président Tshisekedi, Fortescue devrait permettre à d’autres investisseurs de participer à l’accord, en particulier les africains. Ce qui pourrait réduire les ambitions de Fortescue afin d’accélérer le développement.

« Nous ne sommes pas sur la même longueur d’onde. Nous voulons en faire une sorte d’opportunité pour unir également d’autres intérêts, en particulier les intérêts africains. Nous sommes ouverts à toutes les discussions, à toutes les rencontres.» a affirmé Félix Tshisekedi ajoutant qu’il avait rencontré à Davos Andrew Forrest, le Président de Fortescue pour poursuivre les discussions.

Enjeux de ce méga projet

Fortescue Future Industries Ltd. veut exploiter l’énergie d’Inga qui pourrait éventuellement être deux fois plus puissante que le projet chinois des Trois Gorges.

Grâce à ce projet, la République Démocratique du Congo va produire de l’hydrogène vert et de l’ammoniac vert.

Selon les projections, la production prévue est de 10 millions de tonnes d’hydrogène vert par an.

Le projet Grand Inga génèrera plus de 100 000 emplois directs et jusqu’à 500 000 emplois indirects. Aussi, il y aura une mise en place d’un fonds appelé « Fonds Inga » qui bénéficiera d’une quote-part de 5% des investissements du projet Grand Inga.

Il sied de noter qu’à la faveur du projet Grand Inga, il y aura électrification des zones rurales et péri-urbaines pour ainsi faciliter l’exécution du

Plan directeur de l’industrialisation de la République Démocratique du Congo.

Quid bloque alors le projet Grand Inga?

D’après des sources concordantes proches de ce dossier, le bloquage proviendrait des discordances à la Présidence ainsi qu’au Gouvernement. Ce qui serait à la base du ralentissement de la phase d’exécution des études.

Fortescue connaît plusieurs difficultés administratives malgré le soutien du Chef de l’Etat et du Conseiller spécial Kayembe quand il était encore de service.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Kinshasa, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here