Décès de Benoît Lwamba et Joseph Mushagalusha : Tshisekedi charge Sama Lukonde et le conseil supérieur de la magistrature pour réserver des obsèques dignes de leur rang

3
Décès de Benoît Lwamba et Joseph Mushagalusha : Tshisekedi charge Sama Lukonde et le conseil supérieur de la magistrature pour réserver des obsèques dignes de leur rang
Décès de Benoît Lwamba et Joseph Mushagalusha : Tshisekedi charge Sama Lukonde et le conseil supérieur de la magistrature pour réserver des obsèques dignes de leur rang

Africa-Press – Congo Kinshasa. Le Chef de l’État Félix Tshisekedi a rendu hommage à deux hauts magistrats de la République Démocratique du Congo (RDC) récemment décédés. Il s’agit de Benoît Lwamba Bindu, ancien président de la Cour constitutionnelle et Joseph Mushagalusha, ancien procureur général près le Conseil d’État.

Dans sa communication lors de la 37e réunion du conseil des ministres, vendredi 21 janvier 2022, Félix Tshisekedi a demandé au Premier ministre de travailler avec le président du Conseil supérieur de la magistrature de leur rendre les hommages dignes de leurs rangs.

« Le Président de la République a commencé par rendre hommage à Monsieur Benoît Lwamba Bindu, Premier président émérite de la Cour suprême de justice et Président honoraire de la Cour Constitutionnelle et du conseil supérieur de la magistrature décédé il y a quelques jours à Bruxelles et à Monsieur Joseph Mushagalusha, procureur général décédé aussi il y a quelques jours. Il a présenté les condoléances de la Nation aux familles des illustres disparus et a demandé au Premier ministre, Chef du gouvernement de travailler étroitement avec le Président du conseil supérieur de la magistrature pour leur réserver des obsèques dignes de leur rang », a dit Patrick Muyaya dans le compte de la réunion.

Benoît Lwamba Bindu, ancien Président de la Cour Constitutionnelle et Président du conseil supérieur de la magistrature est décédé à Bruxelles. Jusque-là, la cause du décès n’a pas été communiquée. En juillet 2020, Benoît Lwamba Bindu avait démissionné de la tête de la Cour constitutionnelle, poste qu’il avait occupé depuis 2014. Il s’était alors rendu à Bruxelles en vue de se faire soigner. Sa démission avait alors enclenché le processus de mise en place de nouveaux dirigeants de la plus Haute Cour.

Il était sous les sanctions des USA. Les autorités américaines évoquaient son implication « dans une corruption importante » et « des abus ou atteinte à la démocratie ».

Ancien procureur général de la République, Joseph Mushagalusa Ntayondeza Ndi était un juriste accompli et rigoureux qui a eu l’avantage de pratiquer le droit dans toutes ses dimensions sous la trilogie Enseignant-Avocat-Magistrat. Dans le cadre des réformes appliquées dans la gestion de la République, la Cour Suprême de Justice avait été éclatée en trois corporations, à savoir : la Cour de Cassation, le Conseil d’Etat ainsi que la Cour constitutionnelle.

Joseph Mushagalusha Ntayondeza’Ndi a été nommé Procureur général près du Conseil d’État aux côtés de Félix Vunduawe te Pemako, Premier président du Conseil d’Etat. Quelques mois après l’arrivée de Félix Tshisekedi au pouvoir, Joseph Mushagalusha Ntayondeza’Ndi a été remplacé par Octave Tela Ziele.

Clément Muamba

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Kinshasa, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here