Côte d’Ivoire : En attendant l’élaboration de la situation patrimoniale de l’Etat, l’Institut des Finances renforce les capacités des nouveaux gestionnaires de patrimoine nommés

3
Côte d'Ivoire : En attendant l'élaboration de la situation patrimoniale de l'Etat, l'Institut des Finances renforce les capacités des nouveaux gestionnaires de patrimoine nommés
Côte d'Ivoire : En attendant l'élaboration de la situation patrimoniale de l'Etat, l'Institut des Finances renforce les capacités des nouveaux gestionnaires de patrimoine nommés

Africa-PressCôte d’Ivoire. Ali Sissoko mercredi à Bingerville (ph KOACI)

 

Avec la mise en place des budget-programmes et le passage d’un budget de moyens à un budget de résultats, la quête de performance touche tous les secteurs de la gestion des finances publiques. Il devient ainsi indispensable de maîtriser la totalité des biens mobiliers et immobiliers de l’Etat et de pouvoir suivre tous leurs mouvements.

Depuis hier matin, une formation des gestionnaires de Patrimoine nommés a démarré à Bingerville et prendra fin le 14 octobre 2021, afin de renforcer les capacités des participants en matière de tenue de la comptabilité des matières.

«En 2020, la comptabilité des matières figurait déjà au programme des formations, cette salle avait accueilli les agents des 5 Ministères pilotes. En 2021, le mouvement s’est accéléré et deux sessions destinées aux gestionnaires de Patrimoine nommés ont eu lieu au mois d’avril », a précisé, Claudie Rigaut Chef du Projet Institut des Finances, représentant le Conseiller Bamba N’Galadjo, Coordonnateur du Projet Institut des Finances.

Cette session est la 3ᵉ organisée cette année et elle sera suivie d’une 4ᵉ la dernière semaine d’octobre. Claudie Rigaut a informé les participants que dès à présent, une évaluation du transfert des acquis sera réalisée en mars-avril 2022 afin de mesurer le niveau de mise en pratique des connaissances acquises ou consolidées durant ce séminaire et cela se fera via un questionnaire à remplir en ligne.

Durant les trois journées de formation, les participants seront accompagnés par l’équipe de l’Institut des Finances.

Cliquez pour agrandir l’image

Elle a enfin rappelé que l’Institut des Finances est une structure de renforcement des capacités des agents des administrations économiques et financières et il a pour cœur de métier « les finances publiques ». Depuis le démarrage de ses activités en 2013, il a accueilli 15 408 agents.

Ali Sissoko, Directeur du patrimoine de l’Etat a situé les enjeux de cette formation. Selon lui, il s’agit de mettre à niveau, les nouveaux gestionnaires du patrimoine de l’Etat, et permettre à l’Etat de disposer de sa situation patrimoniale.

« C’est une question internationale, nous allons au-delà des situations financières des Etats pour aller aux situations patrimoniales de l’Etat. Que vaut un Etat en termes de biens et immeubles, même d’autres biens incorporels. C’est donner les rudiments, les méthodes, pour que nos gestionnaires des patrimoines qui sont dans chacun des ministères sectoriels puissent recueillir toutes les informations concernant les biens de l’Etat. De sorte que nous, Direction du patrimoine de l’Etat nous coordonnons toutes ces informations pour informer le ministère des Finances à travers le ministre du Budget et du portefeuille de l’Etat. En vue d’élaborer la situation patrimoniale de l’Etat. C’est ce processus qui est en cours. Nous allons bien les former. Quand on va vers les bailleurs, au-delà des situations financières on regarde votre potentiel en termes de biens dont vous disposez. Ça montre l’état de développement d’un pays. Il y a les routes, les ponts, les centres de santé, les écoles, les universités. L’état veut connaître sa valeur au-delà de l’aspect financier », a expliqué, M.Sissoko.

Cette formation est axée sur deux modules. Il s’agit, le cadre de gestion des biens de l’Etat qui se décline et des outils de gestion de la comptabilité des matières.

Selon Gnamien Konan Théodore de la Sous-Direction de l’évaluation de la comptabilité des matières, formateur, le premier module est divisé en cinq grands points, le cadre législatif et réglementaire de la comptabilité des matières, les différents concepts de la comptabilité des matières, le champ d’application de la comptabilité des matières, les acteurs et leur responsabilité et le contrôle de la comptabilité des matières.

Cliquez pour agrandir l’image

Wassimagnon

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here