La Russie pourrait augmenter ses exportations agricoles vers l’Afrique

7
La Russie pourrait augmenter ses exportations agricoles vers l’Afrique
La Russie pourrait augmenter ses exportations agricoles vers l’Afrique

Africa-Press – Côte d’Ivoire. L’Afrique représente un débouché intéressant pour les produits agricoles russes, selon une récente étude du ministère de l’Agriculture. Les céréales, la viande et le lait pourraient voir leurs exportations augmenter, ce qui permettrait également d’atténuer les pénuries dans certains pays.

L’Afrique est un marché à haut potentiel pour les produits alimentaires russes, rapporte une étude de l’agence fédérale AgroExport, dépendante du ministère russe de l’Agriculture.

Les céréales, au centre de toutes les attentions après les blocages dus au conflit ukrainien, ont en particulier un bel avenir. Elles pourraient voir leurs importations bondir de 8 millions de tonnes d’ici 2030, en raison notamment de la croissance démographique africaine.

“Les céréales russes sont compétitives et déjà demandées sur les marchés des pays africains ciblés […]. En 2020, la consommation de céréales dans ces pays ciblés était de 192 kg/personne, soit 210% de moins que dans les pays de l’UE. En raison de la croissance démographique et des possibilités limitées d’augmenter la production nationale, les importations de céréales devraient augmenter de 8 millions de tonnes entre 2021 et 2030”, explique ainsi le rapport d’AgroExport.

Approfondir la coopération sur les produits gras et oléagineux, surtout les huiles végétales, serait également profitable aux deux parties.

Viande et lait

AgroExport met aussi en lumière le potentiel des exportations de lait russe vers l’Afrique, que ce soit sous forme de crème glacée, de lait en poudre, de fromage ou de beurre. Le continent est d’ailleurs touché par de fréquentes pénuries de lait. Un manque qui s’élevait à 8,9 millions de tonnes en 2019 mais qui pourrait avoisiner 17 millions de tonnes en 2030.

La demande pour la viande est également forte, particulièrement en Afrique du Sud, Ghana et Angola. Les circuits passent par des sociétés de négoce, qui revendent ensuite aux marchés et aux petits commerces. Le potentiel d’approvisionnement en viande fournie par la Russie aux pays d’Afrique prioritaires pourrait se chiffrer à 148.000 tonnes d’ici 2030, affirme le rapport d’AgroExport.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here