Levée de fonds record de 2,6 milliards de dollars, « La Côte d’Ivoire, un exemple à suivre sur tout le continent africain » selon l’économiste Giancarlo Gattuso

1
Levée de fonds record de 2,6 milliards de dollars, « La Côte d'Ivoire, un exemple à suivre sur tout le continent africain » selon l'économiste Giancarlo Gattuso
Levée de fonds record de 2,6 milliards de dollars, « La Côte d'Ivoire, un exemple à suivre sur tout le continent africain » selon l'économiste Giancarlo Gattuso

Africa-Press – Côte d’Ivoire. Dans un contexte mondial peu enclin aux exploits financiers, l’Etat de Côte d’Ivoire a récemment réalisé une levée de fonds record de 2,6 milliards de dollars sur les marchés obligataires pour des eurobonds de maturité de 9 à 13 ans avec des taux d’intérêt de 6,30 % et 6,85 %.

En quoi est-ce une bonne nouvelle ? De passage en Côte d’Ivoire dans le cadre d’une mission économique, l’économiste italo-suisse, Giancarlo Gattuso, par ailleurs consul honoraire de la RDC, nous l’explique.

Pour l’ancien manager d’UnipolSai: « Premièrement, cette opération témoigne de la confiance donnée par les opérateurs financiers internationaux au système financier ivoirien. Les titres émis par l’Etat ivoirien au-delà des taux d’emprunt sont recherchés par rapport au potentiel de rendement qu’ils représentent et sont valorisés par la solvabilité de la Côte d’Ivoire à travers son classement sur les marchés financiers. »

« Deuxièmement, aujourd’hui, il y a une cotation minimale du dollar sur les autres devises, sur une longue période, le dollar peut constituer des réévaluations sur le taux de change capables de déterminer des valeurs latentes supplémentaires. »

« Troisièmement, l’importance du montant récolté constitue un grand stock de liquidités dans les caisses de l’Etat qui pourra s’engager sur des projets dans l’immédiat sans mettre en difficulté le système monétaire du pays, c’est-à-dire, sans remettre en cause la liquidité nécessaire pour garantir le remboursement des obligations d’Etat en cours d’échéance. Cela confirme encore une fois la qualité de la notation de la dette publique ivoirienne et son leadership actuel sur le marché africain ».

Giancarlo Gattuso

Le diplomate congolais poursuit en expliquant qu’« avec cette opération, la Côte d’Ivoire apparait comme le premier pays africain qui ose faire le pari d’émettre de nouvelles euro-obligations (eurobond) après 3 ans de jeune, cela constitue une fraicheur capable de relancer de nouveaux intérêts commerciaux pour toute l’Afrique constituant un véritable exemple de relance, particulièrement pour la zone UEMOA ».

Enfin, Giancarlo Gattuso fait état de l’évolution positive de la Côte d’Ivoire qu’il constate sur place tout en saluant les résultats concrets du travail de l’exécutif en place.

« Félicitations au Ministre des Finances pour le succès obtenu dans la souscription consolidée immédiatement absorbée, une demande 3 fois supérieure à l’offre, chapeau. Il faut rappeler que la Côte d’Ivoire est un pays vertueux et leader dans la consolidation de sa croissance économique. La persévérance de la présidence actuelle rend le pays attentif à la modernisation du territoire et à l’élévation dans le domaine social, donc cette plus grande liquidité obtenue ne peut que confirmer les orientations déjà consolidées et à consolider, faisant du pays un exemple à suivre sur tout le continent africain ».

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here