Présidentielle 2025, pour Affi, le PDCI n’a pas de candidat capable de gagner le prochain scrutin

7
Présidentielle 2025, pour Affi, le PDCI n'a pas de candidat capable de gagner le prochain scrutin
Présidentielle 2025, pour Affi, le PDCI n'a pas de candidat capable de gagner le prochain scrutin

Africa-Press – Côte d’Ivoire. L’élection présidentielle de 2025, suscite à 3 ans de la tenue de ce scrutin, des intérêts. Si tous les états-majors s’activent pour être prêts pour l’ultime scrutin de 2025, il est à noter que le choix des candidats pour porter les couleurs des différentes formations politiques reste un casse-tête chinois.

Pascal Affi N’guessan, président du Front populaire ivoirien (FPI), sans nul doute candidat pour son parti politique à la prochaine élection présidentielle, estime que la plus vieille formation politique en Côte d’Ivoire n’a pas de candidat capable de remporter le scrutin présidentiel de 2025.

Alors que le Parti de Bédié s’apprête à organiser, le 29 septembre 2022, son prochain Bureau politique à Daoukro pour statuer sur la date de la tenue du prochain congrès extraordinaire qui va désigner son candidat à la présidentielle de 2025, Pascal Affi N’guessan, lui soutient que la formation politique de Bédié, 87 ans, est en manque de candidat capable de garantir sa victoire.

Dans un entretien accordé au quotidien ivoirien Soir Info, Pascal Affi N’guessan, estime que le PDCI-RDA n’est actuellement pas en mesure de présenter un candidat à même de lui garantir la victoire à la présidentielle de 2025.

Il justifie son affirmation par l’absence d’un cadre du PDCI qui sorte du lot trois ans avant la prochaine élection présidentielle.

« Le PDCI-RDA n’est pas capable de présenter un candidat qui soit capable de gagner les élections en 2025. Le PDCI a des milliers de cadres qui peuvent se présenter. Mais le PDCI-RDA n’a pas un candidat qui soit en mesure de gagner la présidentielle de 2025. J’en doute fort », fait savoir le président du Conseil Régional du Moronou.

Selon Affi N’guessan, un candidat ça se prépare pendant des années et puis on le voit évoluer, chose qui manque au PDCI présentement.

« Un candidat, ça se prépare durant des années et puis on le voit évoluer, on le voit parcourir le pays. Il est à l’affût, il est présent dans l’opinion. Avant même que son parti ne le désigne, l’opinion va le reconnaître comme étant un présidentiable. Un potentiel candidat à la présidence. Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui au niveau du PDCI-RDA. Compte tenu de ce qu’il représente, personne n’ose lever la tête. C’est sûr que le PDCI va désigner un candidat, mais il n’aura pas suffisamment de temps pour se mettre en valeur et incarner les attentes des populations », justifie Pascal Affi N’guessan.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here