Abobo, révision de la liste électorale, le RHDP se fixe un objectif de recensement de plus de 52 mille nouvelles personnes afin de porter la liste électorale à 450 mille électeurs

1
Abobo, révision de la liste électorale, le RHDP se fixe un objectif de recensement de plus de 52 mille nouvelles personnes afin de porter la liste électorale à 450 mille électeurs
Abobo, révision de la liste électorale, le RHDP se fixe un objectif de recensement de plus de 52 mille nouvelles personnes afin de porter la liste électorale à 450 mille électeurs

Africa-Press – Côte d’Ivoire. La révision de la liste électorale aura lieu du 19 novembre 2022 au 10 décembre 2022 en Côte d’Ivoire.

À environ un mois du lancement de ce processus, à Abobo, le RHDP se prépare déjà pour faire inscrire le maximum de populations sur la liste électorale. Le parti présidentiel s’est fixé l’objectif de recenser plus de 52 mille nouvelles personnes afin de porter la liste électorale de la commune à 450 mille électeurs.

C’est l’information majeure qui ressort de l’Assemblée générale extraordinaire convoquée par Kandia Camara, Vice-présidente du RHDP et maire d’Abobo dans la soirée d’hier à la salle de mariage de la mairie pour motiver les structures du parti à se mobiliser pour relever ce défi.

«La dernière fois, c’est 57 mille personnes que Abobo a inscrites sur la liste électorale. Nous nous sommes fixés un objectif, recenser plus de 52 mille personnes afin que nous ayons une liste électorale d’environ 450 mille électeurs. Cela est possible grâce à l’engagement de chacun. Je voudrais exhorter chacun et chacune d’entre nous d’aller sur le terrain. Il faut aller partout à Abobo. 47 délégations seront mises en mission le week-end du 22 au 23 octobre et par la suite, nous allons multiplier les délégations. C’est une opération de fourmis que nous allons mener. Nous irons vers l’ensemble des populations d’Abobo, les hommes, les femmes, les jeunes surtout les nouveaux majeurs. Ils n’étaient pas nombreux sur la liste électorale. Nous les voulons très nombreux sur la prochaine liste électorale. Nous voulons que tous les nouveaux majeurs résident à Abobo figurent sur la liste électorale. Et nous voulons que chaque habitant en âge de voter soit inscrit effectivement sur la liste électorale d’Abobo. Connaissant votre engagement et votre expérience, je n’ai aucun doute que cette opération sera une réussite », a expliqué, la Vice-présidente du RHDP devant plusieurs militants et cadres du parti qui ont effectué massivement le déplacement de la mairie.

En 2020, la commune d’Abobo comptait 397 677 soit 5,3% de l’électorat national, 168 lieux de votes et 976 bureaux de votes. La révision de la liste électorale qui va démarrer bientôt est la 5e après celle de 2015, 2016, 2018 et 2020 suite a l’inscription sur la liste pour les élections générales de 2010.

L’Honorable Sidibé Daouda, chargé des élections a affirmé que pour atteindre l’objectif de 450 mille électeurs, il fait que tout le monde si mette. Selon lui, si cet objectif est atteint, la liste électorale d’Abobo connaitra un taux de croissance de 13,15%.

Sont concernées par cette opération toutes les personnes qui sont déjà sur la liste électorale, mais qui veulent changer de lieu de vote, toute personne de nationalité ivoirienne qui n’est pas inscrite sur la liste électorale qui a les documents ou qui a le droit d’être sur la liste électorale et ceux qui veulent actualiser leurs données.

Selon Sidibé Daouda, les pièces exigées pour la révision de la liste électorale sont, la carte nationale d’identité, le certificat de nationalité, l’attestation d’identité avec une carte à photo et le récépissé ONECI.

A la dernière révision, il y avait des localités un peu reculées qui n’avaient pas de lieu de votes où les populations étaient obligées de se déplacer pour voter. Le chargé des élections à la mairie d’Abobo a plaidé pour que ces lieux soient pourvus de lieux de votes. Il a même soutenu qu’il a acheminé les préoccupations des populations de ces localités à la CEI.

«Nous sommes rentrés en contact avec les responsables politiques de ces localités, pour qu’ils nous fassent des propositions qui ont été acheminées au niveau de la Commission électorale indépendante. Je souhaiterais que la Vice-présidente nous appuie pour que, ces lieux soient validés. Il s’agit des zones de N’Dotré, Bois sec et Olympe », a-t-il conclu.

Wassimagnon

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here