Après Accra, le VPR Koné arrive à Rome pour le 1er sommet Italie-Afrique

2
Après Accra, le VPR Koné arrive à Rome pour le 1er sommet Italie-Afrique
Après Accra, le VPR Koné arrive à Rome pour le 1er sommet Italie-Afrique

Africa-Press – Côte d’Ivoire. Après avoir pris part samedi à la Session présidentielle du Sommet ” Dialogues sur la Prospérité en Afrique”, ce samedi 27 janvier 2024, à Accra, au Ghana, Tiémoko Koné est arrivé hier soir en Italie.

Accueilli par les hautes autorités italiennes, des membres du Gouvernement ivoirien, et les Chefs de la Mission diplomatique ivoirienne en Italie, le Vice-président de la République y a été convié pour prendre part au premier sommet Italie-Afrique qui s’ouvre ce dimanche à Rome.

Le Sommet Italie-Afrique, qui est à sa première édition, se tient conformément aux recommandations de la Conférence sur la migration et le développement, organisée le 23 juillet 2023, à Rome, à l’initiative du Gouvernement italien.

Les discussions à cette rencontre tourneront autour du ‘‘Plan Mattei pour l’Afrique’’, un plan de coopération entre l’Afrique et l’Italie qui prévoit un vaste programme d’investissements et de partenariats en réponse aux défis du développement économique et des infrastructures, du flux migratoire et de la lutte contre le terrorisme, de la sécurité alimentaire, de la sécurité énergétique, et de la formation professionnelle.

En marge des travaux du sommet, l’homme de confiance du Président Ouattara, numéro deux constitutionnel, s’entretiendra avec la Première Ministre d’Italie, Giorgia Meloni et aura des échanges avec de hautes personnalités et des investisseurs.

Tiémoko Koné samedi à Accra

Par ailleurs, hier à Accra, le VPR Koné a axé son propos sur le rôle des pouvoirs publics dans la construction du Marché unique de l’Afrique, à travers notamment la Zone de Libre-Échange Continentale Africaine (ZLECAf).

Pour l’ancien Gouverneur de la Bceao, en tant que principale initiative d’intégration régionale, elle est essentielle pour exploiter le potentiel commercial et industriel du continent et renforcer sa position à l’échelle mondiale, raison pour laquelle il a exhorté l’ensemble des pays africains à faire en sorte de rendre opérationnelle le plus rapidement possible, la ZLECAf, dont les avantages à long terme l’emportent considérablement sur les contraintes immédiates.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here