«Arrêtons la délinquance politique» en Côte-d’Ivoire

12
«Arrêtons la délinquance politique» en Côte-d’Ivoire
«Arrêtons la délinquance politique» en Côte-d’Ivoire

Africa-PressCôte d’Ivoire. Déclaration du PACI

« Arrêtons la délinquance politique »

Du 21 au 29 décembre 2020 à la demande du Président de la République Alassane Ouattara et sous la conduite du 1er ministre Hamed BAKAYOKO, l’ensemble des partis et groupements politiques se sont réunis à la primature pour des échanges que nous jugeons fructueux et féconds.

Le PACI, s’insurge contre la délinquance politique et se réjouit du fait que sa proposition en plénière le 21 décembre 2020 concernant la mise en place d’une charte signée par les présidents de partis ou groupements politiques ait été adoptée
Le PACI rappelle que le dialogue politique doit être inclusif afin que les fils et filles de la Côte d’Ivoire se parlent franchement

Le PACI, dans sa quête permanente de justice demande aux ivoiriens de faire de la justice le socle vivant de leur démocratie
Le PACI salut les dispositions qui ont été prises mais se garde le droit de faire quelques observations qui sont :

1. Absence des patrons d’entreprises de presses à ce dialogue (parce que quoi qu’on dise la presse est le 4e pouvoir et toutes les grandes formations politiques ont un organe de presse)

2. Que les partis ou groupements politiques, ensemble main dans la main sillonnent la Côte d’ivoire pour rassurer les ivoiriens et l’opinion internationale qu’ils ont décidé de faire la paix

3. Absence d’un observatoire du discours politique

4. Absence d’un réseau de médiation socio politique qui sera piloté par une plateforme de partis politiques
Le PACI appelle tous les acteurs du jeu politique en Côte d’Ivoire à plus de responsabilité et de sérieux dans les engagements pris car un homme sans parole est un danger permanent.

Le PACI souhaite que les discussions de haut niveau entre BEDIE, OUATTARA et GBAGBO se fassent devant le corps diplomatique, les chefs religieux et les rois et chefs traditionnels.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here