Patrick Achi aux entrepreneurs francophones à la clôture de leur 2ème rencontre à Abidjan : «Vos succès ne sont et ne seront jamais des succès solitaires »

3
Patrick Achi aux entrepreneurs francophones à la clôture de leur 2ème rencontre à Abidjan : «Vos succès ne sont et ne seront jamais des succès solitaires »
Patrick Achi aux entrepreneurs francophones à la clôture de leur 2ème rencontre à Abidjan : «Vos succès ne sont et ne seront jamais des succès solitaires »

Africa-Press – Côte d’Ivoire. Le rideau est tombé aujourd’hui, sur la rencontre des entrepreneurs francophones qui se tenait à Abidjan, en présence de Patrick Achi, Premier ministre, chef du Gouvernement qui a affirmé qu’il est inadmissible que le partage en commun de la langue, des standards et souvent même des législations et des pratiques commerciales, ne donnent aux pays de l’espace francophone des avantages comparatifs qui devraient se traduire par des échanges économiques et commerciaux plus importants.

Il reconnait néanmoins que cette situation est due au fait que les entrepreneurs de l’espace francophone n’y ont pas consacré les efforts ou l’attention nécessaire et suffisante.

«Oui, il n’est tout simplement plus imaginable qu’avec tout ce qui nous lie et nous relie, nous ne puissions pas plus jouer en équipe commerciale et économique, prospecter et prospérer en commun, marcher et accélérer ensemble, pour in fine gagner en mousquetaires, « un pour tous et tous pour un » ! C’est donc un véritable cap qui est franchi avec cette dynamique de la REF et de l’Alliance des Patronats francophones. Sachons le faire réellement et durablement fructifier ! », a mentionné, Patrick Achi.

Le Premier ministre a affirmé que faire grandir la francophonie économique, c’est aujourd’hui savoir saisir une triple opportunité historique.

«La première opportunité, elle est géopolitique, la deuxième opportunité de la francophonie économique, elle est productive et la troisième et dernière opportunité de la francophonie économique, c’est celle du combat de la nouvelle modernité », a indiqué, le chef du Gouvernement ivoirien.

Il estime que cela impliquera pour la francophonie de prendre toute sa part dans l’accélération d’un capitalisme vert et la transition écologique et énergétique de nos sociétés, en obtenant des financements verts substantiels, afin de préserver les grands équilibres naturels, océaniques ou forestiers.

A l’instar de ce qui fut partagé dans les panels hier, pour Patrick Achi, il est stratégique de voir émerger un label francophone de la gouvernance durable, qui traduirait le passage de certaines entreprises d’une logique actionnariale vers une logique partenariale.

«Ce Monde francophone des Nouveaux équilibres, il devra également être en pointe sur l’économie numérique, en faisant progresser les réseaux, leurs usages, leur créativité concrète et utile aux sociétés », a-t-il souligné.

Avant la clôture de cette 2ème rencontre des entrepreneurs de la francophonie, Patrick Achi a insisté sur trois aspects qui lui paraissent primordiaux pour le succès de l’entreprise commune.

Le premier aspect, c’est le goût de la prise de risque, le deuxième aspect, c’est l’optimisme, le troisième et dernier aspect sur lequel il a insisté et qui peut paraître contre-intuitif dans un sommet réunissant des entrepreneurs et l’Alliance des Patronats Francophones, c’est le rôle dévolu à la puissance publique.

«Oui, les succès de nos entrepreneurs ne sont et ne seront jamais des succès solitaires. Et ils sauront se multiplier parce que les États de la francophonie sauront les accompagner. (…) Le combat que nous menons collectivement est fait d’ambition et d’innovation. Il voit loin, rêve grand. Il nous faudra redoubler de labeur, d’ardeur et de cœur pour bousculer les habitudes, faire partager les espoirs, imprimer de nouveaux réflexes, obtenir très concrètement et très rapidement de premiers succès », a martelé, le Premier ministre, appelant les uns et les autres à regarder plus loin, mais à œuvrer tout de suite.

Wassimagnon

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here