Côte d’Ivoire : Précisions de la Nouvelle PSP-CI sur sa collaboration avec le Comité des Mutuelles et de la Promotion des Agents de Santé Communautaire (COMUPASC)

6
Côte d'Ivoire : Précisions de la Nouvelle PSP-CI sur sa collaboration avec le Comité des Mutuelles et de la Promotion des Agents de Santé Communautaire (COMUPASC)
Côte d'Ivoire : Précisions de la Nouvelle PSP-CI sur sa collaboration avec le Comité des Mutuelles et de la Promotion des Agents de Santé Communautaire (COMUPASC)

Africa-Press – Côte d’Ivoire. La Direction Générale de la Nouvelle PSP Côte d’Ivoire tient à faire des précisions sur sa collaboration avec l’Organisation Non Gouvernementale (ONG) Comité des Mutuelles et de la Promotion des Agents de Santé Communautaire (COMUPASC).

Dans un communiqué de presse, le Directeur Général par intérim, Docteur Zoulou Koré Guy-Landry, fait savoir que, au cours d’une cérémonie de sensibilisation sur l’utilisation des médicaments de qualité qui s’est tenue le 24 août 2021 dans la Commune d’Abobo, les organisateurs ont engagé une communication laissant entendre que la Nouvelle PSP Côte d’Ivoire aurait distribué des médicaments à des cliniques et infirmeries privées à travers l’ONG COMUPASC.

En outre, une deuxième cérémonie de remise de kits de médicaments toujours organisée par l’ONG COMUPASC avec l’Association des infirmeries et cliniques Privées de Côte d’Ivoire a fait l’objet d’un reportage visuel de la Radiodiffusion Télévision Ivoirienne (RTI).

En s’exprimant dans ce reportage, le Président de l’ONG COMUPASC affirme que la Nouvelle PSP Côte d’Ivoire est chargée de distribuer des médicaments aussi bien dans les établissements sanitaires publics que dans les établissements sanitaires privés. Pour finir, les commentaires du reportage ont laissé entendre que l’ONG COMUPASC se veut le relai de la Nouvelle PSP Côte d’Ivoire.

Pour ce dernier, toutes ces affirmations qui pourraient raisonnablement semer le doute chez les bénéficiaires et l’opinion publique sur les prestations de la Nouvelle PSP Côte d’Ivoire méritent que la Direction Générale clarifie le contenu de la mission de service public pharmaceutique que l’Etat a confié à cette association et d’expliquer.

« « En effet, la Nouvelle PSP Côte d’Ivoire est chargée d’assurer la disponibilité des médicaments essentiels et intrants stratégiques de santé à destination des établissements sanitaires publics et des autres établissements sanitaires associés au service public sanitaire, et ce, sur toute l’étendue du territoire national. Et avec l’avènement de la Couverture Maladie Universelle (CMU), elle doit approvisionner les établissements pharmaceutiques privés pour des raisons de santé publique en médicaments essentiels et intrants stratégiques, via les grossistes répartiteurs privés. Quant à la prise en charge médicale classique de leurs patients, les établissements sanitaires privés s’approvisionnent en produits de santé auprès des pharmacies et des grossistes répartiteurs privés. Toutefois, pour la cérémonie de sensibilisation sur l’utilisation des médicaments de qualité, la Nouvelle PSP Côte d’Ivoire a fait don de quantité symbolique de produits de santé à l’ONG COMUPASC après la transmission d’une requête accompagnée de la liste de douze (12) structures bénéficiaires et disposant chacune d’un arrêté d’autorisation et d’ouverture au terme de précisions fournies par la Direction des Établissements et des Professions Sanitaires. Il s’agit donc de donation ponctuelle et non d’un partenariat d’approvisionnement en produits de santé dont les règles sont fixées par la convention en date du 04 avril 2019 relative à l’approvisionnement et la distribution des médicaments essentiels et intrants stratégiques et adoptée par le décret N°2019-524 du 19 juin 2019 », précise Docteur Zoulou.

La Nouvelle PSP Côte d’Ivoire tient à rassurer les populations et les organisations du secteur pharmaceutique qu’elle demeure engagée à réaliser sa mission de service public, dans le strict respect de sa convention avec l’État de Côte d’Ivoire et de la règlementation pharmaceutique.

Enfin, elle réitère sa participation à la lutte contre les médicaments de qualité inférieure et falsifiés par la mise à disposition de médicaments de qualité à des coûts accessibles.

Donatien Kautcha, Abidjan

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here