L’UNESCO a inscrit le XEEDHO dans la liste du patrimoine Culturel Immatériel

1
L’UNESCO a inscrit le XEEDHO dans la liste du patrimoine Culturel Immatériel
L’UNESCO a inscrit le XEEDHO dans la liste du patrimoine Culturel Immatériel

Africa-Press – Djibouti. Désormais, la République de Djibouti figure parmi les pays disposant d’éléments culturels dans le grand registre des Patrimoines de l’UNESCO et de la grande famille universelle de l’UNESCO et partage sa culture.

Le 5 décembre 2023 s’est tenu au Botswana et plus particulièrement à Kasane, la dix-huitième session du Patrimoine Culturel Immatériel (20ème anniversaire de la convention de 2003) et notre pays était représenté en présentiel par M. Ayeid Mousseid Yahya, Ambassadeur de la République de Djibouti en France et Délégué Permanent auprès de l’UNESCO, qui a conduit une délégation Djiboutienne composée de l’expert national de l’UNESCO, M. Idriss Moussa Ahmed, et le Conseiller Culturel, M. Farhan Ali Omar, qui ont pris part à cette Conférence Culturelle Internationale organisée chaque année afin d’inscrire et de sauvegarder les patrimoines culturels immatériels tel que les traditions orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, les rituels et les évènements festifs, les connaissances et les pratiques concernant la nature et l’univers, et les savoir-faire liés à l’artisanat traditionnel.

Au cours de cette conférence à dimension universelle, l’UNESCO a inscrit le XEEDHO dans la liste du patrimoine Culturel Immatériel. Désormais, la République de Djibouti figure parmi les pays disposant d’éléments culturels dans le grand registre des Patrimoines de l’UNESCO et de la grande famille universelle de l’UNESCO et partage sa culture.

Le « XEEDHO », un plat traditionnel de viande enduit de beurre et contenu dans un récipient taillé de bois que la belle-famille offre à son nouveau gendre le 7ème soir de la noce est inscrit aujourd’hui dans le Patrimoine Culturel Immatériel Mondial.

C’est un jour exceptionnel pour notre pays en général et plus particulièrement dans le domaine de la culture après un effort de longue haleine abattu par la Ministre de la Jeunesse et de la Culture, Mme Hibo Moumin Assoweh, qui n’a pas ménagé ses efforts, son dynamisme, sa détermination pour ficeler et faire aboutir cette inscription. La Délégation Permanente auprès de l’UNESCO a accompagné le Ministère durant les périodes des tractations, des négociations et des évaluations du dossier « XEEDHO ».

Cette première inscription pour Djibouti est sans nul doute la première d’une longue série d’inscriptions à venir.

Une cérémonie de dégustation XXERO a eu lieu dans la grande salle de réunion du Comité et qui a connu un franc succès.

Cette Conférence organisée au Botswana est la session de la Convention qui a enregistré depuis sa création, il y a 20 ans en 2023 jusqu’à présent, la plus grande participation en raison de l’importances des dossiers traités mais également les éléments Culturels Immatériels nécessitant une urgente sauvegarde dans le but de partager et les pérenniser au service de l’Humanité.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Djibouti, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here