Le ministre de la Communication inaugure les travaux d’un atelier de formation sur l’élaboration d’un plan national pour les télécommunications d’urgence

4
Le ministre de la Communication inaugure les travaux d'un atelier de formation sur l’élaboration d’un plan national pour les télécommunications d’urgence
Le ministre de la Communication inaugure les travaux d'un atelier de formation sur l’élaboration d’un plan national pour les télécommunications d’urgence

Africa-Press – Djibouti. Le ministre de la Communication, chargé des Postes et des Télécommunications, M. Radwan Abdillahi Bahdon, a donné ce dimanche le coup d’envoi des travaux d’un atelier de formation sur l’élaboration d’un plan national pour les télécommunications d’urgence.

La cérémonie d’inauguration de cet atelier s’est déroulée en présence de nombreuses personnalités parmi lesquelles des membres du gouvernement, ainsi que le responsable des programmes pour le bureau régional de l’Union internationale des télécommunications (UIT), M. Mustafa Al-Mahdi.

Les travaux de cet atelier sont l’occasion de mettre sur pied un plan national de télécommunications d’urgence.

Ce qui devrait permettre en retour de définir les grandes lignes d’une stratégie visant à assurer la disponibilité des communications durant les phases d’atténuation, de préparation, d’intervention et de rétablissement en cas de catastrophe.

Dans une intervention faite à cette occasion, le ministre de la Communication chargé des Postes et des Télécommunications a indiqué qu’il s’agit de favoriser par ce biais la coordination et le dialogue entre tous les niveaux de l’administration, les organismes humanitaires, les fournisseurs de services et les communautés exposées à des risques.

“Mettre en place une telle stratégie de gestion des catastrophes s’inscrit pleinement dans la continuité des programmes stratégiques déterminés dans la vision du Président de la République, M Ismail Omar Guelleh, et de son gouvernement”, a-t-il rappelé en préambule de son allocution.

Pour M. Radwan Abdillahi Bahdon, “cet atelier de formation vient à point nommé, dans le contexte de notre pays, qui fait partie d’une région confrontée périodiquement à d’innombrables catastrophes naturelles, notamment les sécheresses, les inondations, les épidémies, les incendies, les conflits sociaux.”

A l’heure où la fréquence, l’intensité et les conséquences humaines et économiques des catastrophes s’amplifient dans le monde entier, nous devons nous munir d’un plan national de développement des télécommunications d’urgence robuste et efficace”, a-t-il déclaré en substance.

Le ministre de la Communication a souligné enfin que ce plan porte en lui l’ambition de s’inspirer des modèles préexistants mis en place par d’autres Etats, le but étant “de tirer des enseignements très utiles pour notre pays.”

Le ministre de la Communication, chargé des Postes et des Télécommunications, M. Radwan Abdillahi Bahdon, a donné ce dimanche le coup d’envoi des travaux d’un atelier de formation sur l’élaboration d’un plan national pour les télécommunications d’urgence.

La cérémonie d’inauguration de cet atelier s’est déroulée en présence de nombreuses personnalités parmi lesquelles des membres du gouvernement, ainsi que le responsable des programmes pour le bureau régional de l’Union internationale des télécommunications (UIT), M. Mustafa Al-Mahdi.

Les travaux de cet atelier sont l’occasion de mettre sur pied un plan national de télécommunications d’urgence.

Ce qui devrait permettre en retour de définir les grandes lignes d’une stratégie visant à assurer la disponibilité des communications durant les phases d’atténuation, de préparation, d’intervention et de rétablissement en cas de catastrophe.

Dans une intervention faite à cette occasion, le ministre de la Communication chargé des Postes et des Télécommunications a indiqué qu’il s’agit de favoriser par ce biais la coordination et le dialogue entre tous les niveaux de l’administration, les organismes humanitaires, les fournisseurs de services et les communautés exposées à des risques.

“Mettre en place une telle stratégie de gestion des catastrophes s’inscrit pleinement dans la continuité des programmes stratégiques déterminés dans la vision du Président de la République, M Ismail Omar Guelleh, et de son gouvernement”, a-t-il rappelé en préambule de son allocution.

Pour M. Radwan Abdillahi Bahdon, “cet atelier de formation vient à point nommé, dans le contexte de notre pays, qui fait partie d’une région confrontée périodiquement à d’innombrables catastrophes naturelles, notamment les sécheresses, les inondations, les épidémies, les incendies, les conflits sociaux.”

A l’heure où la fréquence, l’intensité et les conséquences humaines et économiques des catastrophes s’amplifient dans le monde entier, nous devons nous munir d’un plan national de développement des télécommunications d’urgence robuste et efficace”, a-t-il déclaré en substance.

Le ministre de la Communication a souligné enfin que ce plan porte en lui l’ambition de s’inspirer des modèles préexistants mis en place par d’autres Etats, le but étant “de tirer des enseignements très utiles pour notre pays.”

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Djibouti, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here