ABED/ADJIB : Cap sur Dikhil pour le programme de lutte contre la soif

1
ABED/ADJIB : Cap sur Dikhil pour le programme de lutte contre la soif
ABED/ADJIB : Cap sur Dikhil pour le programme de lutte contre la soif

Africa-Press – Djibouti. Dans le cadre de ses objectifs de projets d’aide au développement et après Obock, Ali-Sabieh, Arta, c’est au tour de la région de Dikhil précisément les villages éloignés de Masgidlou et de Teweo-Chinileh que l’ABED va démarrer la quatrième phase du « Programme de lutte contre la soif ».

Dans cet perspectif, une première réunion informelle s’est tenue en amont avec le président de conseil et le préfet de la région dans le cadre des préparations des projets de réhabilitations des puits à Dikhil (Construction de 2 réservoirs + les addictions d’eau, l’installation du pompage solaire qui sont prévus pour le mois de septembre.

Toujours engagés auprès des plus vulnérables et dans un esprit patriotique qu’une visite sur le terrain a été organisée conjointement par le président du conseil et les associations partenaires.

Le vendredi 29 juillet, une délégation de 2 associations ABED-ADJIB composée de Mohamed Djama, Souleiman Omar et de Wadhoor Ismail accompagnée de Asli Abdi chargé des relations publiques de Global Djibouti Diaspora pour son rôle de représentant de la diaspora à Djibouti a fait le déplacement depuis Djibouti-ville jusqu’à Dikhil.

Arrivée à la ville de l’Unité et accueilli chaleureusement par le président du conseil Mahad Houssein Ahmed et son équipe avec le préfet de la région de Dikhil M. Aden Moussa Darar.

Après un petit temps de repos dans la résidence du préfet, nous avons immédiatement mis le cap vers les zones des projets, en premier lieu Teweo-Chinileh et Masgidlou pour une visite de travail accompagné par l’ingénieur Abdulkader et le journaliste Kanano pour la couverture médiatique.

Le but de la visite était d’établir un bilan global des coûts et besoins en matériels mais aussi de finaliser les mesures techniques des puits et réservoirs d’eau à construire.

Cette visite a permis au-delà de son aspect technique, d’engager des échanges inclusifs avec les populations locales sur leurs conditions de vie et besoins élémentaires dans le but d’initier des projets parallèles à moyen terme.

Notons que malgré l’existence des puits, les conditions de puiser l’eau sont très difficiles (à la main) et souvent ces tâches pénibles sont assurées par les femmes. Ces populations souffrent régulièrement de la sécheresse et de la soif quand les puits n’arrivent pas à subvenir à leurs besoins vitaux.

Force est de constater que ces deux projets permettront à la population de ces deux localités Teweo-Chinileh et de Masgidlou de puiser l’eau des puits par des pompes immergées noyées avec installations des panneaux solaires et construction des réservoirs d’eau avec addictions.

Il s’agit avant tout d’une œuvre de bienfaisance, de soutien, d’un appel à la solidarité à l’endroit d’une population qui a besoin d’une assistance urgente.

Pour l’ABED/ADJIB et GDD, l’engagement et apport inestimable des responsables de la région de Dikhil notamment le président du conseil qui nous a accompagnés tout au long de la visite malgré la chaleur et le trajet difficile pour atteindre ces deux localités.

Responsable exemplaire, très engagé à améliorer la vie de ses populations rurales, le président Mahad, n’a rien à prouver à quiconque si ce n’est d’assumer d’assumer pleinement ses responsabilités vis-à-vis de la population dikhiloise.

Par ces actions conjointes initiées par l’ABED, les partenaires politiques, associatives et la diaspora visent à démontrer l’apport qualitatif d’une initiative citoyenne en faveur de ses compatriotes vulnérables à Djibouti La promesse d’une Djibouti meilleure deviendra réalité si chacun s’investit pleinement dans les objectifs généreux d’une action commune, visant à raviver la flamme de la solidarité et du patriotisme entre les filles et fils de ce pays, entre la population djiboutienne dans son ensemble et la diaspora de l’extérieure…

Derrière les mots et les projets, les responsables politiques et associatifs se sont engagées pour un ensemble de valeurs patriotiques et de pratiques sociales qui respectent nos ressemblances et nos différences.

Nous avons fortement besoin, dans une époque de changements fondamentaux, de ce socle sur lequel prendrait appui la reconnaissance de la réalité sociale de notre Djibouti, où la signification de la citoyenneté active se prolonge bien, au sein de la population djiboutienne et également de la diaspora djiboutienne. Pour finir, les responsables des associations ABED/ADJIB remercient en premier lieu le ministre de l’énergie M.

Yonis Ali Guedi pour son appui inestimable et sa pleine collaboration au programme de lutte contre la soif initiée par l’ABED, au président du conseil Mahad Houssein et préfet de la région de Dikhil Aden Darar Moussa pour leur accueil et leur engagement à la réalisation de ces deux projets et aussi au journaliste Kanano et à l’ingénieur pour son travail technique.

Remerciement à GDD particulièrement à Mme Asli Abdi pour son rôle de représentant de la diaspora mais aussi à la collaboration fructueuse aux projets en cours ou en perspectifs. Merci également à notre compatriote Zakaria pour avoir assuré la logistique pour la visite à Dikhil. Vivement les démarrages des chantiers.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Djibouti, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here