Lancement d’un projet intitulé « Formation et acquisition des matériels pour la pêche et la couture pour les femmes de Balbala »

1
Lancement d’un projet intitulé « Formation et acquisition des matériels pour la pêche et la couture pour les femmes de Balbala »
Lancement d’un projet intitulé « Formation et acquisition des matériels pour la pêche et la couture pour les femmes de Balbala »

Africa-Press – Djibouti. Dans la journée du samedi 24 février 2024, l’association pour la résilience et la lutte contre la vulnérabilité (ARLV) a procédé au lancement d’un projet intitulé «Formation et acquisition des matériels pour la pêche et la couture pour les femmes.” Ce projet vise à renforcer l’autonomie des femmes dans la commune de Balbala. Il permet à de nombreuses filles et dames de cette partie de la ville d’accéder à des compétences professionnelles et à des moyens pour parvenir au succès et un bon résultat dans la vie de tous les jours. Cette cérémonie marquant l’ouverture de ce projet d’autonomisation des femmes de Balbala a vu la participation du président de la commune de Balbala M. Mohamed Hassan Said, le président de (ARLV), l’association pour la résilience et la lutte contre la vulnérabilité (ARLV) M.Aboubaker Hassan Barreh, les élus de la commune de Balbala ainsi que les femmes de cette circonscription administrative de Balbala qui sont venues en nombre. Aussi ce projet qui est appuyé par l’organisation internationale de la Francophonie (OIF) s’inscrit dans une démarche d’autonomisation des femmes en situation de vulnérabilité.

A travers des formations spécialisées sur la pêche et sur l’art de coudre, les participantes auront l’opportunité d’acquérir des compétences pratiques et professionnelles dans ces domaines, autorisant de la sorte à une indépendance économique accrue.

Le président de la commune de Balbala M.Mohamed Hassan Said, dans une allocution durant le lancement de ce projet s’est exprimé sur la valeur et la qualité de ce projet qui permettra aux femmes de Balbala de s’en sortir en les dotant des compétences professionnelles et de ce qui est nécessaire comme outils et moyen pour parvenir à une activité rémunérée.

De son côté, le président de l’association (ARLV) a exprimé au nom de ses associés et de son groupe, sa gratitude envers l’organisation internationale de la Francophonie pour son appui et persévérance à accompagner des initiatives locales qui visent à soutenir les personnes vulnérables.

Djibril Abdi Ali
Réactions des participants de la cérémonie sur le lancement d’un projet intitulé « Formation et acquisition des matériels pour la pêche et la couture pour les femmes de Balbala »
Hawa Moussa Rayaleh, leader des femmes de l’association du quartier 3 de Balbala:

« J’exprime ma reconnaissance à l’autorité de notre pays qui est attentive à notre condition de vie et à notre confort matériel. Je remercie également le jeune président de l’association (ARLY) Aboubaker Hassan Barreh pour cette initiative louable qui nous permettra de nous développer favorablement. Cela nous pousse à agir pour l’intérêt de nos familles. C’est un soutien qui nous encourage à aller de l’avant. Nos fils cérébraux contribuent à ce que nous connaissons le succès dans nos actions afin de subvenir pleinement aux nécessités de nos familles. Récemment c’est l’association « Pait et Lait » qui a mis en place un autre projet utile pour les habitants de la commune de Balbala. Et aujourd’hui c’est au tour de l’association « Arly » qui est en train d’agencer un premier projet pour la population de Balbala. J’exhorte chacun des membres des associations de notre commune à tirer bénéfice de ce projet ambitieux.

Hawi Hanfaneh, présidente du conseil du quartier de Barwaqo

« Je commence mes propos par un remerciement aux organisateurs de cette initiative qui augmentera l’importance de croissance en termes de développement de nos compatriotes et habitantes de la commune de Balbala. Je remercie également notre gouvernement qui lutte continuellement contre le chômage des jeunes et la vulnérabilité des communautés. Je considère avec respect toute la qualité de nos jeunes initiateurs de l’ARLY qui osent soutenir les femmes de Balbala à s’en sortir en établissant la mise en exécution d’un projet de développement qui atténuerait leur vulnérabilité. Également mes remerciements vont aux responsables de la commune de balbala qui s’occupent de nos compatriotes avec une disposition et une aptitude particulière. »

Propos recueillis par Djibril Abdi Ali

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Djibouti, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here