Première poussée dentaire : les gestes qui soulagent le nourrisson

3
Première poussée dentaire : les gestes qui soulagent le nourrisson
Première poussée dentaire : les gestes qui soulagent le nourrisson

Africa-Press – Djibouti. Entre 4 et 7 mois généralement, les premières “dents de lait”, ou dents primaires, apparaissent. Elles se mettent en place progressivement jusqu’aux 3 ans de l’enfant. Mais d’où viennent-elles ?

Pendant la grossesse déjà, les dents commencent à se former à l’intérieur des os de la mâchoire du bébé. Elles en émergent petit à petit et traversent la gencive. En tout, 20 dents de lait apparaissent dans la bouche du bébé. Mais ce processus n’est pas indolore… Son déclenchement s’accompagne de divers symptômes désagréables.

Les symptômes de la poussée dentaire

“Les signes évoquant les poussées dentaires sont variables d’un enfant à l’autre, et même d’une dent à l’autre. Mais si la poussée dentaire provoque des désagréments pour votre enfant, elle ne le rend pas malade”, précise le site de l’Assurance maladie.

La percée des premières dents est souvent douloureuse. Ce symptôme peut alors s’accompagner d’une plus grande irritabilité, d’une diminution de l’appétit ou encore d’une perturbation du sommeil. Parmi les signes qui peuvent annoncer la poussée dentaire: souvent, l’enfant a les joues rouges et cherche à mordiller des objets durs, ou à se frotter le visage.

La salivation abondante fait aussi partie des symptômes. Elle hydrate la bouche et protège les gencives. “De ce fait, la peau du menton de votre nourrisson peut s’irriter, devenir rouge et favoriser l’apparition d’un impétigo”, avertit le site Ameli.

Que faire pour apaiser la douleur du bébé ?

Face à la douleur liée à la poussée des dents, les parents peuvent se sentir démunis. Voici quelques recommandations de l’Assurance Maladie pour tenter de l’apaiser:

Frotter les gencives avec un linge propre humide ou avec un doigt parfaitement lavé.

Proposer au bébé un anneau de dentition (homologué conforme aux normes en vigueur) préalablement réfrigéré et propre. Attention toutefois à ne pas le placer au congélateur, il serait alors trop froid et pourrait causer des douleurs.

Si votre enfant est en âge d’en manger, les plats froids comme les compotes ou les yaourts peuvent le soulager.

Enfin, il est conseillé d’essuyer délicatement et régulièrement son visage avec un linge propre afin de prévenir les irritations dues à la salive.

Pour faire baisser la fièvre éventuelle et calmer les douleurs, il est possible d’utiliser un médicament. Le paracétamol est à privilégier. En deça de 3 mois, aucune autre molécule n’est utilisable et il est préférable de consulter un médecin. En ce qui concerne l’administration du traitement, “les formes pédiatriques (sachets, cuillères mesures, pipettes graduées…) simplifient l’adaptation de la dose au poids de l’enfant,” conseille Ameli.

Les gestes à éviter

Pour soulager la douleur, il est déconseillé d’utiliser des gels “anesthésiants”. En effet, s’ils sont avalés, ils diminuent le réflexe de déglutition et peuvent engendrer des “fausses routes”.

“Ne lui donnez pas de légumes ou de fruits crus à mordre, qui risqueraient de rester coincés dans sa gorge”, peut-on lire sur le site de l’Assurance Maladie.

Evitez d’utiliser un collier de dentition, ou même des biscuits de dentition car ces derniers ne soulagent pas la douleur et peuvent provoquer des caries.

Si la douleur est trop importante, que la température de votre bébé est supérieure à 38,5°C, ou que son état vous semble anormal, n’hésitez pas à consulter un médecin.

Quant aux dents définitives, elles sortiront à partir de l’âge de 5-6 ans pour les premières, jusqu’à 12 ans environ. “Les quatre dernières molaires, appelées aussi dent de sagesse, sont inconstantes et apparaissent quant à elles vers 18-20 ans”, conclut le site Ameli.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Djibouti, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here