8 ans après leur licenciement « anarchique » 53 anciens agents de STCI-Boccard Gabon implorent la clémence de l’Etat

7
8 ans après leur licenciement « anarchique » 53 anciens agents de STCI-Boccard Gabon implorent la clémence de l’Etat
8 ans après leur licenciement « anarchique » 53 anciens agents de STCI-Boccard Gabon implorent la clémence de l’Etat

Africa-Press – Gabon. Limogés sans aucun droit il y a 8 ans, 53 anciens salariés de la société française, STSI Boccard, sous-traitant de Total-Gabon, implorent la diligence de l’Etat gabonais auprès du syndic liquidateur de l’entreprise afin que leurs droits soient enfin payés.

« C’est depuis le 13 octobre 2014 que nous avons tous été licenciés sans aucun droit », s’est lamenté un des ex salariés lors d’un entretien avec un journaliste de la rédaction de Gabonactu.com

« La procédure de licenciement n’était pas respectée », insiste la source qui a préféré l’anonymat. Selon la source, toutes les tentatives pour obtenir le paiement des droits des salariés ont échoué. Un flou artistique règne au sein du syndic liquidateur de l’entreprise. L’inspection spéciale du secteur ne jouerait pas également son rôle.

Les anciens administrateurs de la société coulent des jours tranquilles en France alors que leurs anciens collaborateurs ont été abandonnés dans la souffrance, la misère et la précarité au mépris des textes en vigueur au Gabon, déplorent les anciens salariés qui demandent au ministère du Travail et à toutes les institutions de l’Etat ayant une responsabilité dans le règlement des conflits sociaux de se pencher sur ce cas.

« 8 ans que ça dure ! Nos enfants subissent. Beaucoup ont perdu leurs femmes, d’autres sont malades… », a martelé la source qui sollicite l’appui des leaders politiques de Port-Gentil et toute autre personne de bonne volonté.

Antoine Relaxe

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here