Soins de santé : La caravane médicale de Flore Mistoul fait halte au PK8

2
Soins de santé : La caravane médicale de Flore Mistoul fait halte au PK8
Soins de santé : La caravane médicale de Flore Mistoul fait halte au PK8

Africa-Press – Gabon. Une caravane médicale pluridisciplinaire a été lancée le 4 août à Libreville dans le 2e arrondissement où plusieurs centaines de personnes en situation de vulnérabilité ont pris d’assaut le site de Deux écoles, au PK8. Cette caravane qui se tiendra jusqu’au 7 août est l’initiative de la sénatrice Flore Joséphine Mistoul Yame, appuyée par le Samu social.

Le 4 août au PK8, au lieudit Deux écoles, plusieurs centaines de personnes sont venues recevoir gratuitement des soins de santé. «Nous avons appris que le Samu social sera ici aujourd’hui dans le cadre d’une caravane qui va toucher certains quartiers. Donc nous sommes venus très tôt pour être pris en charge», a déclaré Roland, un jeune père de famille. Avec lui, ses deux enfants qui «ont le rhume et font de fortes fièvres depuis quelques jours». N’ayant pas de quoi les amener dans une structure hospitalière, il a accueilli cette caravane avec beaucoup d’entrain et s’est dit satisfait. Ces enfants ont été consultés avec à la clé, quelques médicaments pour poursuivre le traitement.

Inscrite dans le cadre d’un programme d’actions sociales et humanitaires, cette caravane est à l’initiative de la sénatrice Flore Joséphine Mistoul Yame, avec l’appui du Samu social gabonais. L’objectif est de venir en aide aux personnes ayant des revenus faibles, dans son périmètre politique, et surtout atténuer les souffrances de celles en situation médicale difficile. «Je voudrai remercier le Dr Yaba qui gère cette structure de main de maître. Aujourd’hui je suis avec des médecins mais lui-même se trouve en province pour soigner d’autres malades», a déclaré la sénatrice.

«Toutes les pathologies sont prises en compte. Au Samu social même, il y a du monde. Aujourd’hui nous essayons de voir comment on peut traiter les Gabonais parce que les Gabonais en ont besoin», a-t-elle ajouté. Les malades sont pris en charge en gynécologie, pédiatrie, ophtalmologie, stomatologie et médecine générale, en plus des médicaments distribués gratuitement. «Je suis en pleine intercession, je dois pouvoir me rapprocher des populations même si mon entrée au Sénat vient des grands électeurs. Mais avant d’aller vers les grands électeurs, je commence par la population parce que je suis un élu local», a-t-elle dit.

Si d’aucuns la soupçonnent d’être en campagne pour les prochaines élections générales, elle assure qu’il n’en est rien. «Ça n’a rien à voir. Dans 10 mois on verra comment on s’organisera pout pouvoir toucher les populations», a affirmé Flore Mistoul Yame. «Ce que je souhaite c’est que le plus grand nombre soit soigné, voit un spécialiste, que les personnes repartent chez elles rassurées», a-t-elle assuré. La campagne se poursuivra dans les 1er et 2e arrondissements. Précisément, au Feu rouge d’Akébé à l’école Enkéré, à l’école de Mont-Boët, au Centre professionnel de Nkembo et à l’école publique de Louis.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here