suspension de l’Arrêté Nº 685/PM portant nouvelles mesures gouvernementales de lutte contre le Covid-19 par la Cour Constitutionnelle

0
suspension de l’Arrêté Nº 685/PM portant nouvelles mesures gouvernementales de lutte contre le Covid-19 par la Cour Constitutionnelle
suspension de l’Arrêté Nº 685/PM portant nouvelles mesures gouvernementales de lutte contre le Covid-19 par la Cour Constitutionnelle

Africa-Press – Gabon. Au nom du réalisme, je salue le déterminisme affiché par le ‘’Copil citoyen’’ conduit par M. Geoffroy FOUMBOULA LIBEKA qui n’a pas démordu face à la mesure prise par le gouvernement de la République en son Arrêté Nº 0685/PM relatif à la nouvelle mesure de lutte contre la pandémie de Covid-19, celui-ci faisant suite à l’arrêté 0559/PM portant les mêmes caractéristiques ayant été annulé par Cour Constitutionnelle après examen de la requête introduite par ledit ‘’Copil citoyen’’.

Les Juges Constitutionnels dans leur ensemble ont une énième fois froidement examiné la requête certainement dans la forme étant entendu qu’elle a saisi la première Chambre du Parlement ( SÉNAT ) pour lui en faire état, la Cour devra donc se prononcer après la fête de la Saint Sylvestre au terme de l’examen du recours introduit par la Société civile qu’elle aura fait qui devra assurément prendre en compte l’aspect lié au fond du dossier contenant les griefs portés contre le Gouvernement OSSOUKA RAPONDA, lequel a fait fi des observations faites par cette entité qu’est le ‘’Copil citoyen’’ représentant la voix du peuple.

En outre, je ne le dirais jamais assez, les populations ont pris conscience qu’elles doivent désormais vivre avec le Coronavirus en leur sein jusqu’à ce que nous retrouvions une vie normalisée et cela passe par la prise compte des récriminations du peuple qui demande un assouplissement des mesures prises par le Gouvernement de la République jugées impopulaires et contre-productif et c’est donc dans cette optique que s’est inscrit le ‘’Copil citoyen’’ qui a entrepris cette démarche Républicaine et Constitutionnelle en saisissant la Cour aux fins d’annulation de l’Arrêté Nº 0685/PM .

Lequel « Met fin aux tests PCR gratuits c’est-à-dire que les tests PCR gratuits passent à 20000 francs CFA et ceux coutant 20000 francs CFA qui étaient dans la catégorie V.I.P passent à 50000 francs CFA. A coté de cela, les populations sont contraintes de présenter un test PCR d’une validité de 14 jours ou de présenter un carnet de vaccination pour accéder dans les entreprises, snack-bars, restaurants et administrations », sachant pertinemment que le Gabonais lambda éprouve déjà d’énormes difficultés à se nourrir décemment, celui-ci vivant au jour le jour dans un pays où le coût de la vie fait suffoqué les populations.

Par ailleurs, les décisions rendues par la Cour sont applicables à tous, pourquoi imaginer des subterfuges pour vouloir les contourner ? Est-ce à dire que le gouvernement de la République serait-il exempt desdites décisions prises par la Cour surtout lorsque celles-ci ne sont pas à sa faveur ? Peut-on se prévaloir de servir la cause du Peuple en se refusant de prêter l’oreille aux cris de détresse de celui-ci ? Comment expliquer ce mélange des genres qu’une communication gouvernementale soit lue par un conseiller en communication d’un membre du gouvernement en lieu et place du Ministre Porte-parole du Gouvernement ?

Je me réjouis de constater que cette bourde a été corrigée car comme chacun de nous a pu le voir lors de la communication Gouvernementale de ce 29 Décembre 2021 lue par Mme Madeleine Edmée BERRE, ministre, porte-parole du gouvernement. Quant à la suite de cette énième bataille juridique qui connaîtra son épilogue au terme de cette Sainte Sylvestre et pour laquelle nous osons croire que les Juges Constitutionnels qui ne font l’objet d’aucune pression auront toute l’attitude et la lucidité d’examiner dans le fond ce qui constitue l’ossature de la requête introduite par le ‘’Copil citoyen’’ et rendre un verdict empreint de Sagesse. Sur ce, les Anglo-saxons disent par le détour de leur expression idiomatique « Keep one’s fingers crossed ». Je sors par là.

Astanyas Maye Kahells BOUKA Acteur Politique, Angliciste, diplômé de l’université OMAR BONGO département d’Études Anglophones. Soutien indéfectible du Chef de l’État ALI BONGO ONDIMBA.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here