Art contemporain : Deux mois et demi pour prétendre au Concours Paritana

1
Art contemporain : Deux mois et demi pour prétendre au Concours Paritana
Art contemporain : Deux mois et demi pour prétendre au Concours Paritana

Africa-Press – Madagascar. « Le temps passe, notre ambition reste la même : soutenir et mettre en lumière la création artistique du continent africain et de ses diasporas. C’est dans ce sens que nous œuvrons et continuerons d’avancer en cette nouvelle année. » Tels sont les mots de l’équipe du Paritana pour le lancement de la sixième édition du concours.

Les artistes ont deux mois et demi pour prétendre au concours d’art contemporain. Si la candidature des artistes doit être soumise avant le 20 mars 2022, le prix vise les artistes de tout niveau. Le Prix Paritana est ouvert à diverses scènes artistiques, peinture, sculpture, vidéo, photographie, installation… et est dédié aux artistes évoluant sur la scène artistique malgache, ayant plus de 18 ans. Sans thème imposé, sans limites d’âge, les concernés sont invités à présenter des œuvres personnelles et originales.

Comme l’an passé, trois artistes verront sélectionner leurs projets par un jury international. Ce projet artistique sera évalué sur la base de sa qualité artistique, son originalité, ses perspectives d’évolution et sa faisabilité. « L’ambition du Prix Paritana est de mettre en lumière l’émulation créative de la scène contemporaine malgache, et de la soutenir. Ouvert à tous les médiums, il encourage le dialogue entre les cultures et rend possible la construction et la diffusion de projets artistiques à Madagascar et à l’international.»

Paritana permettra à l’artiste le plus talentueux d’exposer à l’étranger. Le lauréat sera sanctionné d’une résidence artistique à la Cité internationale des arts à Paris. De retour au pays, il exposera également à l’IFM Analakely. Les vices – lauréats quant à eux, exposeront à la Fondation H – Antananarivo leurs projets et bénéficieront d’une bourse de création ainsi que d’un accompagnement personnalisé par l’équipe de la Fondation H.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Madagascar, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here