« Sémaphore » ou communication mobile : Prochainement mise en place à Taolagnaro

5
« Sémaphore » ou communication mobile : Prochainement mise en place à Taolagnaro
« Sémaphore » ou communication mobile : Prochainement mise en place à Taolagnaro

Africa-Press – Madagascar. Un avant –premier pour la Grande île, la marine nationale a l’intention de mettre en place le premier « sémaphore » à Madagascar. Le ministre de la Défense nationale n’a pas manqué de contacté les autorités locales.

D’ailleurs, il a été sur place depuis dimanche dernier pour constater sa réalisation qui fait partie notamment de la restructuration de l’armée. Les sémaphones, également appelés « beepers », utilisés jusqu’aujourd’hui, le sont le plus souvent professionnellement et parallèlement à d’autres moyens de communication mobile.

Tour ou mât établi en divers points de la côte ainsi que près des rades ou ports et servant à faire des signaux, soit de marée, soit de changement de temps, soit par code sémaphorique, de la terre aux navires et réciproquement« (Gruss 1978).

Notons que lors du lancement officiel des travaux des infrastructures du sémaphore à Taolagnaro, l’ambassadeur de France à Madagascar a remis la clé de ce dernier au ministre de la Défense nationale au camp Flacourt, hier.

Insécurité.

Toujours dans le cadre de la sécurisation du pays, le ministre de la Défense nationale a réuni les membres de l’OMC, hier, à Taolagnaro. Ces dispositions ont été prises face notamment à l’insécurité qui règne à Amboasary du Sud.

Des faits qui ont été rapportés par les députés et le sénateur élus dans cette région. Le ministre de la Défense nationale a notamment déclaré que « c’est inadmissible que des gens périssent à cause de l’insécurité.

Ordre ainsi est donné pour mener des opérations à l’encontre de ces gens malintentionnés ». Le ministre n’a pas manqué également de présenter ses condoléances à la famille du caporal Evomana.

Et à lui de marteler que « les actes réalisés par le caporal qui est décédé le 24 juin 2022 ne seront pas sans suite notamment pour la lutte qu’il a mené contre les Dahalo dans la région Anosy ».

Recueillis par Dominique R.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Madagascar, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here