Fin à Niamey de l’atelier sur la promotion et la protection des droits Humains.

2
Fin à Niamey de l’atelier sur la promotion et la protection des droits Humains.
Fin à Niamey de l’atelier sur la promotion et la protection des droits Humains.

Africa-PressNiger la série d’ateliers de formation initiés par le Réseau des Journalistes pour les Droits de l’Homme (RJDH) à l’endroit de quelques vingtaines de journalistes nigériens a pris fin ce dimanche 30 Mai à Niamey.

Organisés du 27 au 30 mai 2021, lesdits ateliers ont porté sur “les organes administratifs et juridictionnels de promotion et de protection des droits humains” et sur “l’organisation judiciaire au Niger”.

La cérémonie de clôture s’est déroulée en présence du Procureur de la République Adjoint, M. Ousmane T., de la Représentante par intérim du Haut-commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme, Mme Zeinab Diabi et du Rapporteur général de la CNDH, M. Hamidou Talibi Moussa.

Ces ateliers avaient pour objectif le renforcement des capacités des journalistes dans le cadre de leur travail quotidien et noble de collecte et de traitement de l’information, a souligné le Président du RJDH lors de cette cérémonie.

Selon M. Ibrahim Abdou Tikiré, ces deux activités entrent dans le cadre d’un projet intitulé “Promotion d’Informations de Qualité sur les Droits de l’Homme”, financé par l’Ambassade du Royaume de Danemark à travers OXFAM.

Pour le Président du RJDH, le journalisme indépendant est nécessaire pour que la démocratie soit forte. En tant que piliers de tout système démocratique, les journalistes assument une responsabilité fondamentale.

Cela, a-t-il indiqué, exige d’abord un travail professionnel : le respect de standards éthiques, le souci de la vérité, ne jamais perdre de vue la dignité humaine, l’exactitude et une information complète. Et pour que cela soit une réalité au Niger, la formation intense des journalistes s’impose dans plusieurs domaines, notamment celui des droits humains, a-t-il laissé entendre.

En effet, a-t-il fait savoir, la formation est l’une des priorités du bureau actuel du RJDH. « C’est pourquoi nous comptons mettre en place un dispositif de suivi et d’évaluation des connaissances apprises afin que nous ayons des journalistes spécialisés sur les questions des droits humains », a informé Ibrahim Abdou Tikiré.

Pour M. Hamidou Talibi Moussa, Rapporteur Général de la CNDH, « ces formations reçues vont permettre aux participants d’être encore plus professionnels dans la collecte et le traitement des informations en lien avec les droits de l’homme au Niger ». Ce faisant, ils édifieront mieux leurs auditeurs, téléspectateurs et lecteurs à travers des reportages et débats, ce qui constituera une avancée dans l’enracinement de la démocratie et du Droit au Niger.

Aussi, a-t-il tenu à adresser les remerciements et les encouragements de la CNDH au RJDH pour ses multiples initiatives en faveur du renforcement des capacités des journalistes sur les droits humains au Niger.

Notons enfin qu’une remise des Attestations à tous les participants de cette formation a mis fin à la cérémonie.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here