Semaine Africaine de la Vaccination au Niger : Le Ministre de la santé appelle au soutien de tout le monde pour arrêter la résurgence des épidémies par la vaccination

2
Semaine Africaine de la Vaccination au Niger : Le Ministre de la santé appelle au soutien de tout le monde pour arrêter la résurgence des épidémies par la vaccination
Semaine Africaine de la Vaccination au Niger : Le Ministre de la santé appelle au soutien de tout le monde pour arrêter la résurgence des épidémies par la vaccination

Africa-Press – Niger. Le Ministre de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales, Dr Idi Illiassou Mainassara, a procédé, ce mardi 23 novembre 2021 au Centre de Santé Intégré (CSI) Koira Kano de Niamey, au lancement de la Semaine Africaine de la Vaccination (SAV), occasion au cours de laquelle il a appelé au soutien de tout le monde pour arrêter la résurgence des épidémies par la vaccination.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence de l’épouse du Premier Ministre, Mme Ouhoumoudou Hadizatou Raphiou, représentant la Première Dame, de l’épouse du Haut Représentant, des Députés Nationaux, des membres du Corps diplomatique, du Gouverneur de la région de Niamey, des élus locaux, de la coordinatrice du système des Nations Unies, des représentants de l’OMS et de l’Unicef au Niger et de plusieurs autres invités.

L’objectif de cette semaine est de contribuer à faire la promotion de la vaccination et aussi d’assurer l’accès universel aux services de vaccination partout dans le Pays.

‘’ Le thème retenu pour cette édition 2021 de la SAV à savoir « Les vaccins nous rapprochent », nous rappelle la nécessité d’intégration des interventions pour la lutte contre les maladies et sauver des vies’’ a indiqué Dr Idi Illiassou Mainassara, à l’entame de ses propos.

Il a, par la suite, rappelé que ‘’la pandémie de la COVID-19 a perturbé les activités de vaccination planifiées dans nos pays africains, à tel point que, plus de 16 millions d’enfants n’ont pas reçu, par exemple, leurs doses de vaccin contre la rougeole depuis janvier 2020’’.

De ce fait, selon le Ministre de la santé, ‘’l’analyse des données de vaccination du Niger de deux dernières années fait ressortir que 37.618 enfants sont insuffisamment vaccinés au premier semestre 2020 et 47.567 enfants à la même période de 2021. En outre, plus de 20.000 enfants n’ont reçu aucun vaccin sur les deux années’’.

‘’Ces situations nous interpellent à mutualiser nos efforts, les coupler à l’implication de la communauté autour de la question de la vaccination, afin d’atteindre toutes les populations cibles’’ a-t-il ajouté.

Aussi, a fait savoir le ministre en charge de la santé, ‘’les vaccins sont au centre des priorités des politiques de santé dans tous les pays du monde et le renforcement des activités de mobilisation sociale, de l’engagement communautaire, de plaidoyer tous azimuts, est un grand atout pour la réussite de la vaccination de routine ‘’.

‘’Nous devons nous mobiliser sans cesse contre les maladies évitables par la vaccination et, ainsi contribuer à la promotion de la santé des populations, particulièrement celle des femmes et des enfants, sous le leadership des plus hautes autorités de notre pays’’ a plaidé Dr Idi Illiassou Mainassara.

Il a également rendu un hommage à la Première Dame du Niger pour ‘’son engagement permanent aux côtés des vaillantes populations de notre pays, pour la promotion de la santé et particulièrement le bien être des femmes et des enfants’’.

Il a, enfin, lancé un appel aux Autorités Administratives et Politiques, aux leaders religieux et traditionnels, aux professionnels des médias et de la santé, à la société civile pour ‘’un soutien permanent aux efforts de vaccination pour l’arrêt de la résurgence des épidémies’’ avant de remercier tous les partenaires techniques et financiers pour les appuis inestimables qu’ils apportent pour le bien-être de la Femme et de l’Enfant au Niger.

Pour sa part, la Coordinatrice du système des Nations Unies, Mme Louis Aubin a déclaré que ‘’l’organisation de cette Semaine Africaine de Vaccination constitue une opportunité non seulement pour rattraper les enfants et personnes non vaccinées, mais aussi une occasion de renforcer le plaidoyer pour la mobilisation des ressources en faveur de la vaccination’’.

Elle a, ensuite, souhaité que ‘’tous les enfants, toutes les personnes non vaccinées puissent saisir l’opportunité de cette semaine pour se rendre dans les différentes formations sanitaires du pays pour se faire vacciner et être à jour’’.

‘’Aussi, le système des Nations Unies, l’OMS et l’UNICEF restent engagés à poursuivre leur appui et contribuer ainsi aux côtés des autres partenaires à emmener les populations du Niger au niveau de santé le plus élevé possible conformément à sa mission’’ a-t-elle rassuré.

Le Gouverneur de la Région de Niamey, M. Oudou Ambouka a, auparavant, dans son mot de bienvenue, tenu à rappeler l’importance de cette Semaine Africaine de la Vaccination qui se tient du 23 au 29 Novembre sur l’ensemble du territoire National.

Notons que des prix d’encouragement ont été remis aux mamans ayant terminé la série de vaccination de leurs enfants dans les délais.

Rappelons que c’est dans le cadre du renforcement des Programmes Elargis de Vaccination de nos pays que l’Organisation Mondiale de la Santé et les pays membres ont adopté, à travers la résolution AFR/RC60/14, la création d’une Semaine Africaine de Vaccination (SAV).

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Niger, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here