Agadez : le gouverneur de la région préside l’atelier sur le renforcement des capacités des Magistrats et des FDS sur la protection des données à caractère personnel.

4
Agadez : le gouverneur de la région préside l’atelier sur le renforcement des capacités des Magistrats et des FDS sur la protection des données à caractère personnel.
Agadez : le gouverneur de la région préside l’atelier sur le renforcement des capacités des Magistrats et des FDS sur la protection des données à caractère personnel.

Africa-Press – Niger. Le gouverneur de la région d’Agadez Magagi Maman Dada a présidé vendredi 25 novembre 2022, l’atelier de renforcement des capacités des Magistrats et des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) sur la protection des données à caractère personnel.

Au Niger, comme partout ailleurs, le gouvernement fait face au danger des abus dans la collecte et le traitement des données des citoyens, à apporté une réponse à la hauteur de cette préoccupation.

Après les régions de Diffa, Maradi, Tahoua et Zinder, Tillabéry, Dosso et Konni , c’est le tour de la région d’Agadez d’abriter l’atelier organisé par la Haute Autorité pour la Protection des Données à Caractère Personnel (HAPDP).

Les données personnelles sont pour la révolution numérique « ce que le pétrole a été dans le domaine de l’énergie au début du XXème siècle » a indiqué la présidente de la HAPDP Mme Sanady Tchimaden Hadatan. Cette révolution numérique « s’invite dans notre intimité, dans nos relations quotidiennes, façonne notre mode de vie, sans même que nous nous en rendions compte et fragilise du coup notre vie privée » A-t-elle ajouté.

C’est pour ces raisons que les données personnelles, font l’objet d’une grande attention de la part des pouvoirs publics à travers le monde. La confidentialité des données est considérée aujourd’hui comme un droit fondamental protégé par une réglementation très stricte.

Dans son discours d’ouverture le gouverneur de la région d’Agadez M.Magagi Maman Dada a déclaré que notre pays est attaché à la protection et à la promotion des droits humains tels qu’affirmés dans le préambule de notre constitution et l’Etat a le devoir de veiller au respect te à la protection de ces droits. La protection des données personnelles en est une partie intégrante, la HAPDP est le dispositif qui permet à l’Etat de remplir ses obligations .Cela se justifie par le fait qu’aujourd’hui plus que ,la confiance da s le numérique et dans l’usage de l’information est primordial tant le secteur est de venue incontournable.

C’est ainsi que partout dans le monde les autorités publiques veillent et encadre la collecte et le traitement des données à caractère personnel en instituant des autorité de protection et de régulation comme la Haute Autorité de Protection des Données à caractère Personnel (HAPDP) pour le Niger .

La présidente de la Haute Autorité de Protection des Données à caractère Personnel Mme Sanady Tchimaden Hadatan a indiqué qu’Au Niger, comme partout ailleurs, le gouvernement, face au danger des abus dans la collecte et le traitement des données des citoyens, a apporté une réponse à la hauteur de cette préoccupation en initiant la loi n° 2017-28 du 03 mai 2017, relative à la protection des données à caractère personnel.

En effet, une réglementation stricte mais adaptée a vu le jour à travers cette évolution législative qui a déterminé outre la nature de l’institution chargée de la protection des données personnelles, les principes directeurs de cette protection, les droits des personnes concernées et le régime des sanctions.

Les données a dit Mme Mme Sanady sont devenues aujourd’hui une marchandise prisée par les partis politiques, les commerces, les organisations charitables et surtout les plateformes numériques contrôlées les GAFAM (Google, Apple, Face book, Amazone et Microsoft devenu aujourd’hui GAMMA. Ces données sont en effet la matière première utile pour les orientations de leurs actions ; notre vie privée en est la première victime.

C’est pourquoi, a-t-elle poursuivie le rôle de la Haute Autorité de Protection des Données à caractère Personnel sur la prévention et la répression des usages malveillants est importante. Il est donc essentiel de comprendre ce que sont les données personnelles pour mieux cerner les enjeux et interagir au mieux des intérêts de notre pays, de son économie et de la quiétude nos concitoyens. C’est à cet effet que le plan stratégique fait de la présente formation une des priorités de la HAPDP en matière de sensibilisation tout en intégrant les défis actuels en matière de protection de données personnelles a ajouté Mme Sandy.

Mme Sandy a précisé par ailleurs que le choix de la cible pour la présente formation n’est pas fortuit. Le service public de la protection des données personnelles même s’il se déploie dans un cadre participatif et pédagogique peut en effet générer un contentieux susceptible d’être connu d’abord par les forces de défense et de sécurité en tant qu’officier ou agent de police judiciaire, ensuite par les magistrats au cours des éventuels poursuites ou jugements.

La région d’Agadez, a dit en substance Mme Sandy une zone de transit par excellence compte tenu de sa position géographique, bénéficie à juste titre de cet outil de collecte d’information sur les flux migratoires. Aussi, la menace constante du terrorisme amène le Niger à l’instar de ses pairs à procéder à la collecte d’informations à grande échelle pour d’une part sécuriser les réfugiés et détecter les personnes ayant un lien avec les groupes terroristes et criminels, d’autre part assurer la quiétude de nos vaillantes populations.

La Haute Autorité de Protection des Données à caractère Personnel (HAPDP) est chargée de veiller à ce que le traitement et l’usage des données à caractère personnel ne portent pas atteinte aux libertés publiques ou ne comportent pas de menace à la vie privée des citoyens, en particulier dans l’utilisation des technologies de l’information et de la communication.

Pour l’accomplissement de ses missions, la HAPDP s’est dotée d’un plan stratégique élaboré sur cinq ans afin de rendre la protection des données personnelles effective au Niger et d’en faire un outil de bonne gouvernance.

A noter que l’atelier d’Agadez constitue une suite logique des ateliers de formation et de sensibilisation des acteurs conduites par la Haute Autorité de protection des données personnelles (HAPDP) depuis le lancement de ses activités en 2020.

Il permettra non seulement de partager avec les autorités, les engagements pris par notre pays pour renforcer la protection de la vie privée et les obligations qui en découlent pour vous, Magistrats et FDS, mais aussi par la connaissance des textes qui encadrent ce domaine, d’insuffler une culture de la protection des données auprès de nos citoyens. Cet atelier s’inscrit dans le cadre de la sensibilisation que mène la HAPDP afin que les maillons de la chaîne soient consolidés par la compréhension de ses rôles respectifs dans la protection de la vie privée de nos concitoyens.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Niger, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here