37ème Conférence de l’UA : Le Premier ministre du Tchad initie un plaidoyer sur l’éducation

2
37ème Conférence de l’UA : Le Premier ministre du Tchad initie un plaidoyer sur l'éducation
37ème Conférence de l’UA : Le Premier ministre du Tchad initie un plaidoyer sur l'éducation

Africa-Press – Tchad. En tant que représentant du Président du Tchad lors de ce sommet, le Chef du gouvernement, Dr Succès Masra a pris la parole au nom du Tchad afin de réaffirmer l’engagement de notre pays à jouer un rôle actif pour une Afrique meilleure. Une Afrique qui mise sur l’éducation comme arme essentielle pour une transformation massive.

Lors de son discours, le Premier Ministre a plaidé en faveur d’une élévation incontestable et irréversible du secteur éducatif dans chaque pays africain d’ici 2025. Il a souligné que chaque nation devait accorder la priorité absolue à l’éducation dans son budget national. Cette mesure permettrait alors à l’Afrique d’affronter sereinement les défis futurs et même prétendre au titre de maître du monde.

L’éducation est effectivement un pilier fondamental pour le développement durable d’un pays. En investissant massivement dans ce domaine, les nations africaines pourront garantir un meilleur futur aux générations futures. L’accès à une éducation de qualité sera non seulement bénéfique aux individus eux-mêmes mais aussi à toute la société.

Le gouvernement tchadien est conscient des enjeux liés à l’éducation en Afrique. Il reconnaît que c’est par le biais d’une population instruite et bien formée que les progrès sociaux, économiques et politiques peuvent être réalisés durablement.

Par conséquent, le Tchad s’est engagé pleinement à soutenir toutes les initiatives visant à promouvoir une éducation accessible à tous ses citoyens. Le gouvernement mettra tout en œuvre pour garantir des infrastructures scolaires adéquates, former des enseignants qualifiés et développer des programmes éducatifs pertinents qui répondent aux besoins actuels et futurs des étudiants tchadiens.

Le plaidoyer lancé par le Premier Ministre lors de cette conférence revêt donc une importance capitale pour toute l’Afrique. En faisant passer l’éducation au rang supérieur dans nos agendas politiques nationaux, nous pouvons ouvrir la voie vers un continent prospère où chaque individu aura la possibilité d’apprendre et se réaliser pleinement.

Il est temps que tous les pays africains prennent conscience que c’est grâce aux investissements consacrés aujourd’hui dans l’éducation qu’ils peuvent espérer construire un meilleur avenir demain. L’Afrique doit travailler ensemble main dans la main afin d’être maître du monde sur tous les plans: économique, social et politique.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Tchad, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here