la santé mentale, un sujet tabou et négligé

19
la santé mentale, un sujet tabou et négligé
la santé mentale, un sujet tabou et négligé

Africa-Press – Tchad. La 32ème édition de la Journée mondiale de la santé mentale est placée sous le thème : “la santé mentale et le respect des droits”. Ce thème vise à interpeller les décideurs sur des mesures concrètes à prendre sur l’incidence de violation des droits humains dans les services de santé mentale.

Elle a été décrite comme une urgence mondiale et considérée comme pouvant avoir un impact négatif sur la santé mentale. La secrétaire générale adjointe du ministère de la Santé publique, Francine Mbaïdedji, rappelle que cette journée est célébrée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) chaque 10 octobre.

Elle est l’occasion de sensibiliser l’opinion publique sur les questions de santé mentale et de mobiliser les énergies en faveur de la santé mentale.  Les statistiques de l’OMS montrent que 154 millions de personnes dans le monde souffriraient de dépressions, ce qui est une forme de maladie mentale.

Au Tchad, d’après les données collectées à partir des registres de la santé mentale de N’Djamena, la tranche d’âge la plus touchée varie entre 19 et 30 ans avec 732 cas, soit 38,7%. Le coordinateur du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés au Tchad, Dr.

Hani Fares, souligne que la santé mentale a toujours été un tabou et négligée dans la communauté et au lieu de travail, alors qu’elle est à la base de la santé elle-même car il n’y a de santé sans la santé mentale.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Tchad, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here