Coopération: Le nouveau représentant de l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel au Cameroun, le sénégalais Raymond Tavares, prend fonction

1
Coopération: Le nouveau représentant de l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel au Cameroun, le sénégalais Raymond Tavares, prend fonction
Coopération: Le nouveau représentant de l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel au Cameroun, le sénégalais Raymond Tavares, prend fonction

Africa-PressCameroun. Le ministre des Relations Extérieures (MINREX), Lejeune Mbella Mbella, a accordé une audience au nouveau représentant de l’Organisation des Nations Unies pour le Développement industriel (ONUDI), Raymond Tavares, le 9 juin 2021 à Yaoundé. Il était question pour le sénégalais de présenter sa lettre d’introduction au MINREX.

En kiosque ce 10 juin 2021, le quotidien d’Etat Cameroon Tribune affirme que durant cette audience de circonstance, «les deux personnalités ont revisité la coopération entre l’ONUDI et le Cameroun, avant de se projeter sur les défis à venir. Le nouveau représentant à Yaoundé de cette instance onusienne a déjà une idée de ce que sera son bail au Cameroun. L’on note ainsi, entre autres, un intérêt particulier à la nouvelle boussole de développement élaborée et en cours d’implémentation par le gouvernement camerounais, en vue de l’émergence en 2035».

Au terme de cet entretien, Raymond Tavares a révélé que «les priorités de l’ONUDI portent tout d’abord sur l’accompagnement du pays dans sa nouvelle stratégie nationale de développement». Ainsi, un accent sera mis sur l’un des piliers de cette stratégie, à savoir l’agriculture: «nous allons essayer d’aider les institutions et ceux qui travaillent dans ce secteur à pouvoir transformer leurs produits qui pourront par la suite être exportées. Nous allons accompagner le secteur privé à pouvoir se moderniser au niveau de la qualité. Nous allons aider le pays à pouvoir bénéficier d’une industrialisation verte, inclusive, avec les jeunes et les femmes», a-t-il confié au reporter du journal.

Cette institution onusienne mise par ailleurs sur la transformation digitale. «Elle se propose ainsi de mettre son expérience en la matière au service du Cameroun, à travers, notamment, la formation professionnelle des nouveaux talents», peut-on lire.

Parlant du nouveau représentant de l’ONUDI au Cameroun, le journal confie qu’en dehors de son doctorat en sciences économiques obtenu à l’Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne, c’est un spécialiste du développement industriel. Au-delà du Cameroun, le domaine d’intervention de Raymond Tavares en tant que représentant de l’ONUDI s’étend sur tout le reste de la sous-région Afrique centrale.

Wilfried ONDOA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here