Centrafrique : Le cinéaste Centrafricain RAFIKI Fariala, privé de liberté, la famille artistique en alerte maximale

6
Centrafrique : Le cinéaste Centrafricain RAFIKI Fariala, privé de liberté, la famille artistique en alerte maximale
Centrafrique : Le cinéaste Centrafricain RAFIKI Fariala, privé de liberté, la famille artistique en alerte maximale

Africa-Press – CentrAfricaine. En effet, c’est dans un message WhatsApp diffusé sur les réseaux sociaux que le message a été porté à l’attention des amoureux du 7e art centrafricain. Albert Fariala alias RAFIKI, un cinéaste âgé de 24 ans, détenu à la SRI suite à la projection de son film dénommé « Nous, Étudiants ».

Dans ce message diffusé en boucle sur les réseaux sociaux et attribué au jeune artiste, le film serait interdit de diffusion en Centrafrique. Les censeurs auraient donné pour motif « incitation à la haine », « film politique qui ternit l’image du gouvernement et de la haute institution universitaire » de Bangui.

En réalité, « Nous, Étudiants » de RAFIKI est un coup de projecteur sur la corruption et le harcèlement sexuel qui gangrène le milieu universitaire à Bangui. Normal que dans un contexte où les Droits de l’Homme sont mis à mal, l’auteur de ce long métrage soit dans les collimateurs des censeurs du régime de Bangui.

Si les détracteurs du jeune artiste Centrafricain lui attribue une quelconque appartenance au milieu diplomatique français en Centrafrique, il faut préciser que RAFIKI Fariala est un pur produit des Ateliers Varans, lesquels financé par l’Union Européenne, grâce à qui, RAFIKI a pu remporter de nombreux prix internationaux et participé à des grands festivals à l’extérieur.

Au moment où nous mettons sous presse, RAFIKI est toujours injoignable, sa famille biologique et artistique reste très inquiète.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la CentrAfricaine, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here