La Centrafrique veut s’inspirer du modèle de raffinerie d’or du Rwanda

5
La Centrafrique veut s’inspirer du modèle de raffinerie d’or du Rwanda
La Centrafrique veut s’inspirer du modèle de raffinerie d’or du Rwanda

Africa-Press – CentrAfricaine. Le Premier ministre centrafricain, Félix Moloua a conduit une forte délégation fin juin au Rwanda, dans le but de renforcer les coopérations militaires, sécuritaires mais aussi économiques entre Bangui et Kigali. Au Rwanda, la Centrafrique veut s’inspirer de son modèle dans le cadre de la raffinerie d’or.

En 2023, la production de l’or en RCA a, pour la première fois, dépassé le seuil de la prévision fixée, soit une tonne et demie (1,5t) pour une valeur taxable de 23 milliards 469 millions 81 mille 876 FCFA par rapport à l’année 2016 où la production était de 28,283 kilogrammes pour une valeur taxable de 491.985.530 FCFA.

La délégation du Premier ministre, composée des ministres Hervé Ndoba des Finances, Maxime Balalou de la Communication, Arthur Bertrand Piri de l’Energie et hydraulique et Rufin Benam Beltoungou des Mines et Géologie, a visité la raffinerie de Gasabo.

L’or produit à Gasabo subit une transformation au cours de son traitement avant sa commercialisation. La raffinerie de Gasabo utilise les techniques anciennes de traitement de l’or. Et grâce aux avancées technologiques, elle utilise aussi des produits chimiques pour purifier ce métal précieux. Même les nouvelles technologies sont mises en œuvre dans cette usine pour se rassurer de la qualité de l’or. Un exemple que la Centrafrique veut suivre pour apporter de la valeur ajoutée à l’or centrafricain. La mise en place d’une raffinerie d’or sera nécessaire pour donner de la valeur à ce métal très recherché dans le monde et dont la Centrafrique détient d’importants gisements exploités artisanalement.

L’or et le diamant constituent des richesses qui attirent l’intérêt de plus en plus d’investisseurs, mais aussi sources d’insécurité dans le pays, en raison de la guerre de contrôle des sites miniers entre le gouvernement et les groupes armés qui l’exploitent d’une manière illégale. Depuis 2013, le gouvernement avait perdu l’économie des ressources minières et tente de reprendre en main les choses. Fridolin Ngoulou

Pour plus d’informations et d’analyses sur la CentrAfricaine, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here