Le Directeur Général de la Douane Théodore Frédéric Inamo désapprouvé par ses collaborateurs suite à la présentation de son rapport truffé

5
Le Directeur Général de la Douane Théodore Frédéric Inamo désapprouvé par ses collaborateurs suite à la présentation de son rapport truffé
Le Directeur Général de la Douane Théodore Frédéric Inamo désapprouvé par ses collaborateurs suite à la présentation de son rapport truffé

Africa-PressCentrAfricaine. Les services étatiques sont des domaines qui devaient renforcer la caisse du Ministère des Finances et du Budget afin de permettre à l’État de payer le salaire aux fonctionnaires et également de payer les fonctionnaires de l’Etat à la retraite. Mais, certaines personnes utilisent cet argent à des fins personnelles et privent le bon fonctionnement des services. Le cas de la malversation financière de l’Etat est celui du Directeur Général des Douanes et des Droits Indirects Théodore Frédéric Inamo.

Dans son rapport présenté le samedi 06 février 2021 dans la matinée, le Directeur Général de la Douane a présenté un rapport dont il a commencé par rappeler les grands travaux réalisés au cours de l’année 2020 avec la technique de la numérisation et autres. Dans cette présentation, le bilan annuel 2020 sur les recettes dont la prévision fixée par les partenaires financiers à savoir le FMI et la Banque mondiale étaient de 60.000.000.000 et par rapport à la crise mondiale au Corona Virus, nos partenaires ont revus cette prévision en baisse c’est à dire 51.000.000.000 fcfa et malgré toutes ces difficultés, la Direction générale des douanes et droits indirects a pu réaliser en cash 58.700.000.000 soit un Gap positif de 7.700.000.000fcfa et en recettes d’ordre, elle a réalisée 72.000.000.000fcfa soit une réalisation annuelle de 130.700.000.000.

D’après les informations, le Directeur de la Douane Théodore Frédéric Inamo a avancé des chiffres dont certains de ces collaborateurs ne se retrouvent pas car selon eux, ce dernier serait impliqué dans plusieurs cas de détournements sans pareils, et les preuves sont visibles.

A en croire, un personnel de la Douane sous-couvert d’anonymat : «La Direction Générale de Douane et Droits Indirects est un grand service qui ravitaille la caisse de l’Etat centrafricain. Malgré que la condition sécuritaire est encore tendue, on a constaté que la Douane a fait plus de recette mais, le Directeur général a présenté une recette de 130.700.000.000 sans éclaircir le personnel sur les détails».

Il est à préciser également que le Directeur Général de la Douane et des Droits Indirects a détourné beaucoup de fonds dont ceux de la construction des nouveaux bâtiments de la recette de Mongoumba et celui du PK 26, en plus la construction du logement du receveur de Beloko. D’après une source concordante du service de la Douane, « le Directeur Général n’a pas pu faire bon usage de ces fonds car, les réalisations ne sont pas à la hauteur mais les chiffres avancés sont en hausse ».

Cette même source a indiqué aussi que : « Nous sommes parfois surpris de constater que les recettes qui émanent des frontières telles que Beloko, Berberati et Gamboula subissent des déficits énormes. Qu’à cela ne tienne, le traitement du personnel est un grand problème pour ce service ».

Il est souhaitable que la Cour de compte diligente un audit au sein de ce département sous tutelle du Ministère des Finances et du Budget car, le Président de la République a promis au peuple centrafricain la bonne gouvernance même dans les affaires de la gestion de l’Etat.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here