Vers la solution à la crise qui mine le parti RDC

0
Vers la solution à la crise qui mine le parti RDC
Vers la solution à la crise qui mine le parti RDC

Africa-Press – CentrAfricaine. Le Parti politique Rassemblement Démocratique Centrafricain (RDC), résolu à sortir de la crise. Une session extraordinaire du Comité Directeur a été organisée à Bangui, le samedi 15 juin 2024. Ce Comité a été convoqué depuis le 7 juin 2024.

Selon les organisateurs, c’est à la demande de plus de 2/3 des membres du Comité Directeur et avec l’appui des députés membres du groupe parlementaire RDC, que la session a été convoquée dans le but de chercher à sauver ce parti politique qui a dirigé le pays pendant 12 ans (1982-1993).

Cette session qui s’est déroulée dans les bonnes conditions est assortie des résolutions pour la survie de ce parti politique. « Les membres du Comité Directeur ont décidé de la dissolution immédiate du bureau politique provisoire qui était mis en place par ces mêmes membres du Comité Directeur le 4 Septembre 2021. Le Comité Directeur a aussi décidé de mettre en place un comité inclusif préparatoire du congrès qui doit se tenir d’ici fin juillet 2024 », a souligné Dr. Bruno Grela-Mpoko.

Dr. Bruno Grela-Mpoko, 1er vice-président du bureau provisoire sortant assure la gestion courante de ce parti. Il a pour mission de remobiliser les bases, de redynamiser le parti pour lui permettre de se positionner convenablement pour les élections locales à venir.

Selon Dr. Bruno Grela-Mpoko, il est maintenant temps de doubler d’effort afin d’aller au Congrès du Parti pour qu’il ait apaisement dans le parti. Il considère aussi que c’est le seul Congrès qui pourra faire la table rase de la crise qui affecte ce parti depuis 2021.

Des dignitaires anciens ministres et anciens députés de ce parti ont pris part à cette session extraordinaire pour inviter les membres de ce parti à aller résolument au congrès inclusif qui donnera la chance à un militant ou une militante élu (e) de présider la destinée de ce parti.

Le parti RDC à travers le futur Congrès veut préparer ses bases aux élections municipales d’octobre prochain.

En effet, après la mort du président fondateur André Kolingba le 10 février 2010, le parti RDC a connu plusieurs mutations au niveau de son leadership, assuré respectivement par Louis Pierre Gamba de 2010 à 2015, Désiré Nzanga Bilal Kolingba d’octobre 2015 au 25 avril 2021 date de son décès.

Sa succession a ouvert la voie à la crise que connait ce parti jusqu’à ce jour. Cette crise interne dont l’épilogue s’est soldé par l’existence de deux organes concurrents de direction du parti à savoir, le bureau politique issu du 5ème Congrès et le bureau politique provisoire.

Ces deux organes n’ont pas pu se mettre d’accord pour aller au Congrès. C’est dans ce contexte qu’après l’expiration de leurs mandats, l’initiative des parlementaires du RDC, lancée depuis 2023 tente de sortir ce parti de la crise de leadership qui ne profite pas à la base.

Alors membre de la mouvance présidentielle, plusieurs voix se lèvent déjà, au sein de ce parti, pour dénoncer cette alliance et quitter la majorité présidentielle car, le gouvernement ne semble pas jouer à un franc jeu. Après l’expiration de la suspension de ce parti par le gouvernement pour trois mois, une nouvelle mesure est prise pour prolonger cette mesure, ce que dénonce ce parti.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la CentrAfricaine, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here