Kouango, un calme précaire règne après le retrait des rebelles

5
Kouango, un calme précaire règne après le retrait des rebelles
Kouango, un calme précaire règne après le retrait des rebelles

Africa-Press – CentrAfricaine. Selon notre correspondant dans la région, avec l’arrivée des renforts des éléments de la MINUSCA et l’arrivée aussi imminente des mercenaires russes de la société Wagner depuis Grimari ont conduit les éléments de l’UPC, appuyés par d’autres éléments de la CPC ayant pris le contrôle total de la ville de Kouango, à se retirer tous de la ville, la laissant vidée complètement de ses habitants dont certains ont trouvé refuge devant la base de la MINUSCA et à l’Eglise catholique et d’autres en RD Congo.

D’après une autorité locale contactée, les rebelles se sont repliés dans la brousse en direction de Grimari et de Mobaye, laissant la ville de Kouango à d’autres éléments qui ont déjà quitté la ville de Ngakobo.

Contacté par CNC, un agent humanitaire alerte l’opinion nationale et internationale sur le risque d’une épidémie qui pourrait se produire. Le manque d’eau potable obligeant la population à consommer de l’eau souillée, le manque de nourritures pour les petits enfants et le manque des toilettes seraient à l’origine de cette épidémie.

Le bilan provisoire fait état de deux civils blessés, d’un policier tués, et des magasins pillés. Pour l’heure, la ville est calme, mais toutes les activités administratives et commerciales ont cessé temporairement de fonctionner .

Pour plus d’informations et d’analyses sur la CentrAfricaine, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here