le gouvernement lance le recrutement de 500 gendarmes et 500 policiers

10
le gouvernement lance le recrutement de 500 gendarmes et 500 policiers
le gouvernement lance le recrutement de 500 gendarmes et 500 policiers

Africa-Press – CentrAfricaine. En vue de renforcer l’effectif des forces de défense et de sécurité intérieure pour la stabilisation de la République centrafricaine, le gouvernement lance un concours de recrutement de 500 gendarmes et 500 policiers. L’annonce a été faite dans un communiqué interministériel signé par le ministère de l’intérieur et de la sécurité publique et celui de la défense et de la reconstruction de l’armée.

La République centrafricaine a longtemps été meurtrie par des crises sécuritaires à répétition. Cela est causé par l’insuffisance des forces de sécurité intérieure et celles de défense et de sécurité.

Mais avec le retour à l’ordre constitutionnel de 2016, auquel la restauration de l’autorité de l’Etat, plusieurs recrutements ont été faits tant dans les forces armées centrafricaines que dans les forces de sécurité intérieure.

Aujourd’hui, les recrutements deviennent réguliers chaque année, dans l’objectif d’augmenter l’effectif des forces de l’ordre afin de pouvoir sécuriser toute l’étendue du territoire centrafricain.

C’est pourquoi, après la sortie des recrues l’année dernière, un nouveau concours visant à recruter 1000 forces de sécurité intérieure, à savoir 500 gendarmes et 500 policiers a été lancé par les départements de la défense et de sécurité publique, à l’égard des jeunes ayant obtenu l’âge de 18 à 25 ans, afin de renforcer l’effectif des forces pour leur déploiement sur toute l’étendue du territoire dans la mission principale d’assurer la protection des populations civiles.

Il faut rappeler que ce recrutement des 500 gendarmes et 500 policiers est l’une des priorités des hautes autorités centrafricaines visant à restaurer l’autorité de l’Etat. A cet effet, aucun frais de traitement de dossier ne sera demandé lors du dépôt de candidature.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la CentrAfricaine, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here