les centrafricains persistent et signent sur l’organisation du référendum constitutionnel

3
les centrafricains persistent et signent sur l’organisation du référendum constitutionnel
les centrafricains persistent et signent sur l’organisation du référendum constitutionnel

Africa-Press – CentrAfricaine. Dans un point de presse tenu ce jour, vendredi 25 novembre 2022 au stade 20000 places à Bangui, le Front Républicain a échangé avec les professionnels des médias sur les pétitions recueillies auprès des centrafricains après 60 jours d’activisme sur toute l’étendue du territoire national. Il en résulte que pour la majorité des centrafricains, le cap de la réforme constitutionnelle entamé doit être maintenu et leur engagement à aller au référendum demeure lui aussi non équivoque malgré la décision de la cour constitutionnelle.

La problématique de la réécriture de la constitution du 30 mars 2016 préoccupe toujours les centrafricains. Le front Républicain qui s’est basé sur l’article 9 de la décision de la cour constitutionnelle conformément à l’article 90 de la constitution qui renvoie au Chef de l’Etat la prérogative de convoquer le referendum tant voulu par la population, a organisé 60 jours d’activisme pour aller à la base recueillir les avis des compatriotes par rapport à la problématique.

Selon Héritier Doneng, coordonnateur du Front Républicain qui a relevé suscitèrent quelques recommandations personnes consultées, ces 60 jours d’activisme ont non seulement permis à plus d’un millions de centrafricains de s’exprimer sur les insuffisances de la constitution actuelle, mais ils ont aussi été l’occasion pour eux de manifester leurs volontés d’aller le plus vite au référendum.

« Les insuffisances de la constitutions du 30 mars sont les motifs qui ont conduit le peuple à vouloir une nouvelle constitution. Les conservateurs de l’actuelle constitution veulent déplacer le débat lorsqu’ils prétendent que le Chef de l’Etat veut s’éterniser au pouvoir. Il n’est juste question de revoir cette constitutions pour avoir une qui pourra répondre aux aspirations de la majorité des centrafricains et surtout de la jeunesse qui voudrait être mieux impliquée dans les prises de décisions du pays » a indiqué Héritier Doneng.

Les avis recueillis devraient être remis au Chef de l’Etat ce jour mais vu son agenda chargé, ce sera le vendredi 2 décembre que cela va se faire et les centrafricains espèrent que le Chef de l’Etat en prendra bonne note pour qu’ils aillent dans des délais raisonnables à ce referendum.

La Source: Ndjoni Sango

Pour plus d’informations et d’analyses sur la CentrAfricaine, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here