un incendie s’est déclaré à la direction générale de la société Orange Centrafrique

1
RCA : un incendie s’est déclaré à la direction générale de la société Orange Centrafrique
RCA : un incendie s’est déclaré à la direction générale de la société Orange Centrafrique

Africa-PressCentrAfricaine Dans la nuit du dimanche à lundi 7 juin, aux alentours de 22 heures, un violent incendie s’est déclaré dans les locaux de la direction générale de la société Orange-Centrafrique, située sur l’avenue Barthélemy Boganda, au quartier Lakouanga, dans le deuxième arrondissement de Bangui, a-t-on appris de source sécuritaire.

Les causes du sinistre ne sont pas encore officiellement connues, mais selon les premiers éléments d’informations recueillis par la rédaction du CNC, le court-circuit électrique serait à l’origine du drame. L’incendie a duré plusieurs heures avant que les flammes soient maîtrisées par les sapeurs-pompiers qui sont arrivés en urgence sur le lieu.

Selon les témoignages recueillis sur place, une partie du bâtiment technique a pris feu vers 22 heures avec une immense fumée épaisse noire qui sortait du toit au niveau du call center et de la salle de batterie ainsi que d’autres locaux techniques.

Pour l’heure, la société Orange vient de publier un communiqué annonçant la perturbation de son réseau :

« ORANGE CENTRAFRIQUE a le regret d’informer la population centrafricaine qu’un incendie s’est déclaré le dimanche 6 juin au soir dans ses locaux techniques sur son site principal de Sodiam.

Malgré l’intervention immédiate de son équipe d’astreinte et celle des sapeurs-pompiers de Bangui, le feu a provoqué de graves dommages interrompant vers 21h30 l’ensemble des services de communication de l’entreprise à ses clients.

La procédure de crise enclenchée va permettre d’évaluer les impacts et les options possibles pour permettre au plus vite le redémarrage progressif de nos services.

Orange et toutes ses équipes sont conscientes des impacts d’une telle crise sur toutes les Centrafricaines et tous les Centrafricains et leur présentent leurs excuses pour les désagréments occasionnés.

Nous vous tiendrons informés au fur et à mesure de l’avancée de nos travaux », peut-on lire de son communiqué publié.

Rappelons que l’incendie de la société Orange Centrafrique intervient deux mois après celui de l’ambassade de France à Bangui. Pour de nombreux Centrafricains, cet acte pourrait être criminel et non accidentel.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here