Vladimir Titorenko, l’ambassadeur de la Russie en RCA accuse Dologuélé d’être de connivence avec la CPC, et la réaction de ce dernier n’a pas tardé

7
RCA : Vladimir Titorenko, l’ambassadeur de la Russie en RCA accuse Dologuélé d’être de connivence avec la CPC, et la réaction de ce dernier n’a pas tardé
RCA : Vladimir Titorenko, l’ambassadeur de la Russie en RCA accuse Dologuélé d’être de connivence avec la CPC, et la réaction de ce dernier n’a pas tardé

Africa-PressCentrAfricaine.  À la veille de l’investiture du chef de l’État Faustin Archange Touadera, l’ambassadeur de la Russie, Vladimir Titorenko a été direct et intransigeante vis- à vis de certains hommes politiques centrafricains et une partie de la communauté internationale. Il accuse l’opposant Anicet Georges Dologuélé d’être de connivence avec le CPC de François Bozizé à travers l’accord qu’il a signé avec ce dernier, et le Tchad de ne pas faire le franc -jeu avec les autorités de la RCA.

Comme désormais dans son habitude, Vladimir Titorenko s’en est d’abord pris François Bozizé qu’il considère comme auteur des violences en RCA. Pour l’émissaire russe, si l’ancien Président ne se rend pas aux forces armées centrafricaines, il n’exclut pas sa neutralisation.

« Je voulais utiliser cette occasion d’appeler les autres leaders du CPC de donnée monsieur Bozizé et les autres leaders des groupes armés à la justice de votre pays pour être jugés … »

, déclare l’ambassadeur lors de son point de presse. Mais il n’en est pas resté là ! Il fustige le chef de l’opposition Anicet Georges Dologuélé, Président de l’URCA d’être de connivence avec le CPC à travers l’accord qu’il avait signé en décembre dernier avec François Bozizé.

« En ce qui concerne monsieur Dologuélé, je peux vous recommander de lire une fois les textes de cet accord politique. Dans cet accord, il s’agit clairement pour monsieur Dologuélé et Bozizé de demander l’annulation des élections, de faire le coup d’État, de prendre les autorités, et introduire une période de transition…. Ce n’est pas l’accord politique, c’est un accord militaire, et il est signé le même jour quand Monsieur François Bozizé a commencé son attaque contre les autorités légitimes de votre pays. C’est-à-dire il est devenu allié. Et après cette tentative de coup d’État, il n’a jamais condamné les actes de Monsieur Bozizé »

, ajoute-t-il.

Sur les relations entre la RCA et ses voisins, l’ambassadeur russe pense que le Tchad ne joue pas franc-jeu avec son voisin centrafricain.

« Malheureusement le gouvernement du Tchad n’est pas capable, peut-être ne veut pas aider le gouvernement centrafricain à sécuriser cette zone frontalière où il y’ a beaucoup des mercenaires. Il y’a des infrastructures routières par lesquelles les hommes et les armes y passent pour participer aux combats contre le gouvernement centrafricain »

.

Concernant les opérations militaires en cours contre les rebelles, Vladimir Titorenko a fait savoir que dans deux ou trois mois, ces opérations mettront fin aux activités des groupes armés sur le territoire centrafricain.

Du côté de l’opposant Anicet, Georges Dologuélé, cité par l’ambassadeur Vladimir Titorenko, se dit d’abord indigner de cette sortie médiatique. Il dénonce une ingérence dans les affaires internes de la RCA, et compte saisir le diplomate pour lui exprimer son désaccord.

« Je suis scandalisé, je suis indigné parce que c’est un ambassadeur. Il est accrédité auprès des autorités de mon pays, Il n’a pas à donner son opinion sur les gens. Et il n’a pas à inventer des histoires sur les hommes politiques…. Il sort complètement de son rôle, parce qu’il n’est pas là pour donner des bons ou des mauvais points. Je suis opposant au Président Touadera. Je n’ai jamais entendu Touadera dire de moi ce genre de chose, pourtant je suis son premier opposant. Et donc je ne suis pas opposant à l’ambassadeur de la Russie. Je ne suis pas opposant à la Russie. Le Président Poutine a un opposant. Je n’imagine pas le chargé d’affaire de la RCA à Moscou de faire ce type de commentaire là sur l’opposant de Poutine. Ce n’est pas son rôle… »

, réagit l’opposant Anicet Georges Dologuélé.

Notons que l’ambassadeur Vladimir Titorenko n’a pas aussi épargné votre journal Corbeaunews-Centrafrique dans ses commentaires, mais on y reviendra très prochainement.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here