Aménagement du site de Landja-Ouango: plus de 1000 parcelles de 500 m2 et 24 Km de voies pour rallier Bangui

4
Aménagement du site de Landja-Ouango: plus de 1000 parcelles de 500 m2 et 24 Km de voies pour rallier Bangui
Aménagement du site de Landja-Ouango: plus de 1000 parcelles de 500 m2 et 24 Km de voies pour rallier Bangui

Africa-Press – CentrAfricaine.

Le Président de la République, Professeur Faustin Archange TOUADERA, a procédé le vendredi 19 novembre 2021, dans le 9ème arrondissement de Bangui, au lancement des travaux d’aménagement du site de Landja-Ouango.

Ce grand projet du Gouvernement s’inscrit dans la vision du Président TOUADERA de développer le secteur de l’urbanisme à travers la modernisation des villes centrafricaines, la construction des infrastructures dignes et des habitations modernes.

Extendre la ville de Bangui sous le concept ’’Grand Bangui’’ et offrir un cadre de vie décent aux Banguissois sont les principaux objectifs visés par les autorités centrafricaines qui ne pouvaient plus rester bras croisés face à l’augmentation de la croissance démographique.

Soulignons également qu’à l’instar de la métropole de Bangui, les autres villes de la RCA manquent des logements sociaux, des quartiers huppés, des voiries et réseaux divers, des hôpitaux, des routes, des aires de jeu et de repos, des marchés, des espaces verts…

Dans son mot de circonstance, la ministre de l’Urbanisme, Mme Nicole KOUE, a déclaré que son ministère « a décidé d’entreprendre un vaste programme d’aménagement sur toute l’étendue du territoire national » en plus du projet de ’’Grand Bangui’’ qui va aussi concerner Kpalongo, Samba, Rocade (Sakaï), Port sec (PK 26 route de Boali), Pissa, Bouar, Bria, etc…

Notons que le site de Landja, qui se trouvait dans la commune de Bimbo 5, est désormais un quartier du 9è arrondissement de la ville de Bangui selon le dernier découpage administratif. Il est situé dans la partie Sud-Est de Bangui et est limité au Nord par les chaînes de collines, à l’Est par le cours d’eau Landja, au Sud par le fleuve Oubangui, à l’Ouest par une partie de la plaine et le 7è arrondissement de la ville de Bangui.

Immatriculé dans le Livre Foncier de la République Centrafricaine sous le N° 11823, ce site de 106 hectares peut utiliser 53% de sa surface pour la construction des parcelles. L’État y réserve 17% pour les équipements collectifs, tandis que 30% de sa superficie est consacrée à la construction des routes et des réseaux divers. Grâce à cet aménagement, le Gouvernement met à la disposition du public plus de 1000 parcelles de taille moyenne de 500 m2, et plus de 24 Km de voies qui seront ouvertes et qui permettront la desserte et la liaison de cette nouvelle cité avec le reste de la capitale.

Des espaces sont aussi réservés pour recevoir les équipements marchands, sanitaires, sécuritaires et sportifs.

Prenons la parole, le Chef de l’Etat, Faustin Archange TOUADERA, a remercié la population de Bimbo et de Bangui d’être venue massivement à cette cérémonie. Il a saisi cette opportunité pour instruire le ministère chargé de l’Urbanisme de la Réforme foncière, de la ville et de l’Habitat, de prendre en compte les désidératas des occupants coutumiers et de respecter la promesse pour ceux qui seront relogés.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la CentrAfricaine, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here